header


Actus

Voici les dernières actualités en lien avec l'écotoxicologie.
Si vous avez connaissance d'un événement qui mériterait de figurer sur cette page, n'hésitez pas à nous contacter!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plan Ecophyto : les mesures passent, les pesticides restent... - 23 janvier 2016

Le gouvernement a présenté en octobre dernier son 2ème plan national Ecophyto. Son objectif : réduire de 25% la consommation de pesticides d'ici 2020, et de 50% d'ici 2050 (rappelons que l'objectif du plan précédent était de réduire cette consommation de 50% entre 2012 et 2018 et que jusqu'à présent, aucune baisse n'a été observée). Le principal levier du plan concerne les distributeurs de pesticides. Ils devront réduire leurs ventes de 20% d'ici cinq ans ou promouvoir des solutions de réduction d’utilisation des produits chimiques, sous peine d’amendes : une obligation de moyens et non de résultats qui suscite le septistisme des organismes de défense de l'environnement.

Lire l'article de Novethic.fr


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A Fukushima, l’eau radioactive continue de s'accumuler - 12 janvier 2016

Selon le quotidien japonais The Mainichi, les tentatives pour réduire la quantité d’eau contaminée par la radioactivité à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima ont échoué jusqu’ici, et la quantité totale d’eau contaminée a augmenté.
Tepco, gestionnaire de la centrale, avait prévu de diviser par deux la quantité quotidienne d’eau souterraine contaminée s’infiltrant par le sous-sol, en la pompant et en l'évacuant dans l’océan : cela n’a pas été possible en raison de la trop forte radioactivité de l'eau qui a dû être stockée près des bâtiments de la centrale, à raison de 400 tonnes par jour.
Un mur étanche de 780 mètres a été construit pour empêcher l’eau contaminée de s’écouler dans l’océan, mais il a été courbé sous la pression, et Tepco a dû le renforcer tout en construisant de nouveaux réservoirs de stockage.
Le processus de décontamination s'annonce encore long et semé d'embûches avant le démentèlement de la centrale prévue à horizon... 2041-2051 !

Lire l'article du quotidien japonais The Mainichi
Lire l'article du site Democratie-reelle-nimes.over-blog.com

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une entreprise minière française accusée de polluer les ressources en eau
en plein coeur de l'amazonie - 8 janvier 2016

Imerys, une entreprise française spécialisée dans les métaux industriels, exploite des mines de kaolin en plein cœur de l’Amazonie : ses activités y entraîneraient une pollution endémique des ressources en eau, forçant les communautés à l’exil. Rappelons qu'il y a quelques semaines, le Brésil était frappé par l’une des plus importantes catastrophes écologiques de son histoire, suite à la rupture de plusieurs barrages retenant des déchets miniers toxiques, propriétés de l’entreprise Samarco (lire l'article de Multinationales.org). Tout le bassin du Rio Doce jusqu’à l’océan s’en est trouvé contaminé, et l’État brésilien poursuit les deux propriétaires de Samarco, les géants miniers Vale et BHP Billiton, pour couvrir une facture qui devrait s’élever à plusieurs milliards de dollars.

Lire l'article de Multinationales.org

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des PCB dans les truites du Léman - 7 janvier 2016

Les PCB (polychlorobiphényles) sont des composés autrefois largement utilisés comme fluides diélectriques (huiles), en particulier dans les condensateurs et transformateurs en raison de leur ininflammabilité et de leur stabilité chimique. Ces substances, aujourd’hui interdites à la production en France, ont l’inconvénient d’être faiblement biodégradable et de s’accumuler dans la chaîne alimentaire ; elles font de plus partie des perturbateurs endocriniens, avec des effets potentiels sur les écosystèmes et la santé humaine.
Des analyses de PCB effectuées en 2014 dans les truites du Léman par la Commission internationale pour la protection des eaux du Léman (CIPEL), ont mis en évidence des teneurs dépassant la norme réglementaire en vigueur dans certains spécimens de grande taille. Pour la santé des consommateurs, les autorités sanitaires suisses et françaises ont décidé d’interdire la commercialisation des truites lacustres supérieures à 54 cm, à compter du 1er novembre 2015.

Lire le communiqué de presse de la CIPEL

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Perturbateurs endocriniens: la Commission européenne condamnée - 17 décembre 2015

Le Tribunal de l’UE a condamné la Commission européenne pour avoir manqué à ses obligations sur le dossier des perturbateurs endocriniens (PE). En ne respectant pas les délais imposés pour établir des critères précis permettant d'encadrer les PE, qui sont "une menace mondiale", la Commission s'est fait sanctionner le mercredi 16 décembre.

Lire l'article du NouvelObs.com

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Point sur l'évaluation des risques liés aux pesticides pour les écosystèmes aquatiques
15 décembre 2015

Les recherches conduites dans le cadre du programme « Évaluation et réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides » (plus communément nommé programme « Pesticides ») du ministère en charge de l’Écologie ont permis d’identifier des recommandations pour l’évaluation des risques sur les écosystèmes aquatiques et également de progresser dans les méthodes de suivi et d’évaluation des mesures de gestion. Désormais intégré dans le plan Écophyto II, ce programme a permis depuis 1999 l’acquisition de connaissances sur les risques liés à l’utilisation des pesticides afin d’aider les acteurs à mettre en oeuvre des mesures pour les réduire. Ce document s’adresse aux professionnels impliqués dans la gestion des pesticides qui souhaitent acquérir des connaissances récentes sur des outils d’évaluation et de gestion des risques environnementaux induits.

Lire le document (site du Ministère de l'Ecologie)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'INERIS rejoint la Fondation Rovaltain en écotoxicologie - 12 décembre 2015

Pour aller plus loin dans sa démarche de structuration et de mobilisation de la recherche en toxicologie environnementale et en écotoxicologie, la fondation Rovaltain accueille l’INERIS en tant que membre fondateur de l'organisme au côté de la Compagnie Nationale du Rhône, de l’IRSTEA, des universités de Lyon et de Grenoble, de l’école des Mines de St Etienne, de l’INP Grenoble mais aussi de la Région Rhône-Alpes, du Conseil Départemental de la Drôme, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Drôme et du Syndicat Mixte Rovaltain.

Lire le communiqué de presse de l'INERIS

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Fracturation hydraulique et pollution des eaux au Canada - 10 décembre 2015

La dernière décennie a été marquée par l’utilisation accrue de techniques combinées de forage horizontal et de fracturation hydraulique pour extraire le pétrole et le gaz des sols d’Amérique du nord.
Le réseau canadien de l’eau vient de publier le rapport 2015 sur la fracturation hydraulique et l’eau au Canada. Parmi les conclusions du rapport, on notera notamment que la migration du méthane s’échappant des puits représente la voie la plus probable de contamination des eaux souterraines. On notera également que les scientifiques ne disposent pas encore d’une base suffisante de connaissances pour quantifier les risques de contamination des eaux souterraines liées aux activités de fracturation hydraulique (même lorsque la réglementation est respectée…). Autant d’éléments, qui, mis en perspective avec la lutte contre le changement climatique, plaident pour le maintien de l’interdiction de ces forages en France (et ailleurs…).

Lire le rapport du réseau canadien de l’eau

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Brésil frappé par la pire catastrophe écologique de son histoire - 20 novembre 2015

Le 5 novembre, la rupture de deux barrages miniers exploités par l'entreprise Samarco, a libéré des dizaines de milliers de mètres cubes de boue polluée dans le Minas Gerais, provoquant 11 morts et quinze disparus. Depuis, la coulée fraye inexorablement son chemin vers l’océan, provoquant un désastre sur les écosystèmes.
Dans les premiers jours, les particules boueuses en suspension dans l’eau, en empêchant le passage des rayons du soleil, ainsi que la bonne oxygénation de l’eau, ont provoqué la mort d’une grande partie de la faune et de la flore. Les pêcheurs et les volontaires se sont démenés jour et nuit pour tenter de sauver poissons, crustacés et tortues sur le littoral avant l’arrivée de la vague. Et pourtant, même s’il est encore trop tôt pour le dire, les scientifiques craignent que certaines espèces endémiques de la région aient définitivement disparu, car la catastrophe a eu lieu en pleine période reproductive de nombreuses d’entre elles. Le pH (acidité) de l’eau se trouve également altéré, ce qui va continuer d’affecter durablement la reproduction animale et végétale. Selon plusieurs experts, dix ans au moins seront nécessaires avant que réapparaisse un semblant de vie aquatique...

Lire l'article de Reporterre.net

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Séminaire sur les éléments traces métalliques le 26 novembre à Valence - 30 octobre 2015

Le 26 novembre, la Fondation Rovaltain et l’Institut des Eléments Traces de l’UNESCO organisent une journée scientifique sur le thème de la toxicologie et de l’écotoxicologie des éléments traces métalliques.

Consulter le programme (site de la Fondation Rovaltain)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

300 millions de tonnes de plastique dans les océans - 1er octobre 2015

On estime à 300 millions de tonnes la quantité de plastique présente dans les océans ! Rien d’étonnant à cela quand on sait que le plastique a envahit nos vies (300 millions de tonnes seront produits en 2020) et que 10% de la production finit dans les océans via les pluies, les vents, les eaux usées et les cours d’eau.

Face à ce constat plus qu’alarmant, les solutions sont évidemment à trouver « à la source » : avant tout produire (beaucoup) moins de plastique et éviter qu’ils ne rejoignent les océans, en nettoyant nos cours d’eau, rivières… (même si une partie de plastique est sous forme de micro-fragments et donc très difficile à nettoyer). Dans cet esprit, l’association 7ème continent a lancé une application smartphone permettant à chacun de donner l’alerte en cas de découverte d’un endroit pollué via une simple photo :

-Version Android à télécharger ici
-Version iOS à télécharger ici

En savoir plus (site de Sciences et Avenir))

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vidéo : les chasseurs du mercure du lac Titicaca - 1er octobre 2015

3 800 mètres d'altitude, 40% d'oxygène de moins qu'au niveau de la mer, un rayonnement ultraviolet très intense... Le lac Titicaca est le lac de tous les extrêmes. Mais il est aussi marqué par une forte pollution au mercure, générée par le développement de la région. Les scientifiques de la mission Pachamama cherchent à cerner les transformations de ce polluant toxique. Voyage, en photos et en audio, auprès de ces chercheurs qui traquent le mercure du lac.

Lire la vidéo (site le Journal du CNRS)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les gels hydro-alcooliques dangereux ? - 18 septembre 2015

Les gels hydro-alcooliques sont très largement utilisés depuis plusieurs années et en particulier depuis l’épidémie de grippe A/H1N1de 2009, en raison de leur praticité (pas besoin d’eau) et des propriétés désinfectantes qu’on leur prête.
Une récente étude coréenne vient pourtant de démontrer qu’ils n’auraient aucune valeur ajoutée par rapport à un lavage classique (eau et savon) et surtout présenteraient pour l’utilisateur de sérieux risques de dérèglements hormonaux en raison de la présence du triclosan, un composé dit « perturbateur endocrinien » déjà interdit dans tous les produits de rasage depuis 2014 et dont la nocivité pour les organismes vivants n’est plus à prouver.

En savoir plus (site Pratique.fr)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’éco-prescription pour lutter contre la pollution des médicaments dans les eaux -
3 septembre 2015

Afin de lutter contre la pollution médicamenteuse des cours d’eau, une association de médecins généralistes lorrains lance une initiative de prescription raisonnée des médicaments appelée « éco-prescription ».
Le concept consiste, à efficacité thérapeutique égale, à prescrire le médicament le moins dangereux pour l’environnement. Un concept né en Suède, en 2008, lorsque le Stockholm County Council (agence régionale de santé) publie une liste des médicaments à risque en fonction de différents critères : durée de vie dans l’eau, caractère mutagène, observation des effets toxiques sur les espèces aquatiques.
D’autres initiatives pour réduire cette pollution médicamenteuse ont été lancées, notamment en Haute-Savoie (projet SIPIBEL) ou au niveau des hôpitaux de Camargue.

En savoir plus (site Francetvinfo)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quels sont les risques liés aux pesticides utilisés en lutte contre le criquet pèlerin ? -
2 août 2015

Malgré les progrès enregistrés dans la mise au point de méthode de lutte non chimique, les pesticides sont encore massivement utilisés pour lutter contre le criquet pèlerin, notamment au Sénégal.
Pour étudier les effets de ces pesticides sur l’environnement, la fondation CERES a réalisé un rapport, qui met en évidence un certain nombre d’effets sur des espèces non cibles (terrestres et aquatiques).
Des progrès récents sont cependant observés, en particulier dans le choix des pesticides utilisés (moins dangereux pour l’environnement) même si des marges d’amélioration sont encore possibles, notamment par une meilleure formation du personnel qui permettrait d’éviter certaines erreurs dans le produit ou la dose appliqués.

Lire le rapport de la fondation CERES Locustox

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'interdiction de vente des pesticides aux particuliers avancée de 2022 à 2019 -
15 juillet 2015

Le Sénat a voté le 10 juillet un amendement au projet de loi sur la transition énergétique qui fixe au 1er janvier 2019 la date à laquelle la vente des pesticides sera interdite aux particuliers. Cette interdiction était déjà prévue par la loi Labbé de février 2014 mais avec une application prévue en 2022. Une bonne nouvelle pour l’environnement et notre santé !

En savoir plus (site Actu-environnement)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pesticides : un canon pour éviter leur dispersion dans la nature - 1er juin 2015

Pas facile de déposer des gouttes de produits sur des feuilles d'oliviers sans "'en mettre partout''. Une innovation pourrait changer la donne et réduire les quantités répandues dans l'environnement : il s’agit d’un « canon », testé actuellement au sein de l’organisme de recherche IRSTEA, et dont les premiers résultats promettent des gains pouvant aller jusqu’à 20% de produits utilisés en moins.

Ces gains sont importants au regard du plan Ecophyto qui ambitionne de réduire de 50 % l'usage des pesticides d'ici à 2025, avec un palier intermédiaire de 25 % en 2020. Perfectionner le matériel de pulvérisation pourrait être l'un des moyens d'atteindre ces objectifs même si non utilisation (ou utilisation raisonnée) de ces produits restera toujours la solution la plus efficace…

En savoir plus (site d’IRSTEA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

65 millions !!! - 29 mai 2015

Non, ce n'est pas le nombre d'habitants en France (66 millions au dernier recensement) mais bien le nombre de substances chimiques recensées actuellement dans le monde… et 156 000 viennent s’y ajouter chaque jour ! On estime que l’Union Européenne produit ou importe environ 140 000 de ces 65 millions de substances dont une minorité ont fait l’objet d’études approfondies d’évaluation de la toxicité….

En savoir plus (site de l’Eawag)
Consulter la page ‘Les polluants chez nous » d’Ecotoxicologie.fr

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des spots de prévention contre les risques toxiques au quotidien - 30 mai 2015

Produits et réalisés par l’association « Les périphériques vous parlent », les sports vidéo de la campagne de sensibilisation « Protégeons notre santé, bien commun », visent à sensibiliser chacun d’entre nous aux risques liés à l’usage de substances et de produits toxiques.
Chaque semaine, un nouveau spot est diffusé proposant de traiter avec humour (noir !) et de manière très engagée des sujets tels que l’exposition au mercure ou au chlore de piscine.

Regarder le spot « Les petits poissons »
Consulter la page ‘Les polluants chez nous » d’Ecotoxicologie.fr

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pesticides : des effets sous-estimés - 26 mai 2015

Sebastian Stehle et Ralf Schulz (Université de Coblence-Landau) viennent de publier la première analyse à échelle mondiale sur la problématique des pesticides dans les milieux aquatiques, compilant 833 études scientifiques concernant plus de 2 500 sites répartis dans 73 pays.
Leurs conclusions ont de quoi inquiéter. Tout d’abord, l’étude montre que les pesticides peuvent réduire de plus de 40% la biodiversité de certaines classes d’organismes aquatiques. Pire, lorsque le pesticide est présent au niveau du seuil réglementaire toléré, la perte est en moyenne de 30% et même 10 fois en dessous du seuil, la perte est de 12%.
Une autre illustration de la toxicité de ces substances, cette fois, envers l’homme : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’il y a chaque année dans le monde 1 million de graves empoisonnements par les pesticides, avec 220 000 décès !


En savoir plus (site Hydrauxois)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un plan national pour sauver les abeilles - 24 mai 2015

La pollinisation par les insectes (abeilles, papillons…) est indispensable à la survie des trois quarts des espèces de plantes à fleurs, y compris agricoles. Malheureusement, les populations de pollinisateurs sont aujourd’hui menacées, notamment en raison de l’exposition aux pesticides de la famille des néonicotinoides.

Pour lutter contre cette menace, le Ministère en charge de l’Ecologie a présenté un plan national d’actions pour la préservation des abeilles et insectes pollinisateurs, actuellement en consultation publique.

Consulter les 10 actions du plan (site du Ministère de l’Ecologie)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des antibiotiques dans l’eau des pays défavorisés - 17 mai 2015

On sait depuis plusieurs années déjà, que la plupart des cours d’eau des pays occidentaux contiennent des traces de résidus de médicaments dont on ne connait pas aujourd’hui l’impact sur les écosystèmes. On sait désormais, grâce à l’étude dirigée par Pedro A. Segura (Faculté des sciences de l’UdeS), que les concentrations d’antibiotiques dans les eaux de surface sont significativement plus élevées dans les pays à faible revenu, tels que les pays du continent africain. Selon lui, ces résultats sont une conséquence de l’accès limité ou de l’absence de traitement des eaux usées dans les pays défavorisés.


Ces observations sont d’autant plus inquiétantes que dans la plupart des pays en développement, les eaux de rivières et des nappes sont utilisées comme eaux de consommation, de baignade et pour l’irrigation des cultures.

En savoir plus sur l’étude (site de l’Université de Sherbrooke)
En savoir plus sur l’impact des résidus de médicaments (article d’Ecotoxicologie.fr)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ouvrage – Le Tour des grands lacs alpins naturels en 80 questions - 15 mai 2015

Quel est l’effet du salage des routes sur les lacs ? », Quelles espèces de poissons ont disparu ?, Existe-t-il une gastronomie spécifique sur le Léman ? ... Toutes les réponses aux questions que vous vous êtes toujours posés sur les lacs sont dans cet ouvrage édité par le Graie (Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l’Eau) et coordonné par la Zone Atelier Bassin du Rhône (ZABR) qui a mobilisé 95 rédacteurs scientifiques, gestionnaires et riverains des lacs.

 

 

Consulter l’ouvrage (site de la ZABR)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conférence – « Toxicologie environnementale, écotoxicologie : mais de quoi parle-t-on ? », organisée par la fondation Rovaltain le jeudi 21 mai - 28 avril 2015

"Toxicologie environnementale, écotoxicologie : mais de quoi parle-t-on ?", "Immunotoxicité : quand les polluants menacent notre immunité", "La pollution de l’environnement par les plastiques"...

Retrouvez les présentations et synthèses des conférences organisées par Rovaltain sur le site de la fondation

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cristaline condamné pour ses publicités dénigrant
la qualité de l’eau du robinet - 16 avril 2015

"Qui prétend que l'eau du robinet a bon goût ne doit pas en boire souvent" , "je ne bois pas l'eau que j'utilise " (avec une photo de cuvette de toilettes ouverte) : vous avez certainement vu ces publicités du fabriquant d’eau en bouteilles Cristaline qui dénigraient la qualité de l’eau du robinet et engendrait la suspicion sur sa potabilité. Poursuivi par Eau de Paris, UFC-Que Choisir et le Syndicat des eaux d’Ile-de-France, Cristaline a été condamnée à payer 100 000 € d’amende, 50 000 € de dommages et intérêts à chacune des parties civiles et à publier la condamnation intervenue dans Le Parisien, le Figaro et 20 minutes.

En savoir plus (site d’Eau de Paris)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Colloque de la SEFA, 30 juin et 1er juillet à Bordeaux - 22 mars 2015

La société française d’écotoxicologie fondamentale et appliquée (SEFA) a pour objectif de réunir la communauté scientifique et les gestionnaires qui s’investissent dans le développement et l’utilisation de méthodes et d'outils pour évaluer, surveiller et gérer leurs conséquences sur les écosystèmes. Le colloque de cette année sera plus particulièrement centré sur la problématique des polluants émergents (= polluants dont l’étude et la surveillance sont récentes).

En savoir plus (site de l’Université de Bordeaux)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La fondation Rovaltain lance un appel à projets dédié à l’écotoxicologie - 1er mars 2015

Créée en juillet 2013, la Fondation Rovaltain -basée à Valence- a pour ambition de soutenir la recherche en toxicologie environnementale (impact des polluants environnementaux sur l’homme) et en écotoxicologie (impact des polluants sur les écosystèmes). Ainsi, elle a récemment lancé son 1er appel à projets, qui porte sur les effets des stress environnementaux sur la santé animale, végétale mais aussi sur le fonctionnement des écosystèmes : seront retenus des projets qui contribuent au développement de méthodologies permettant d’évaluer les effets de mélange à faibles doses et à long terme ou d’améliorer les connaissances sur les polluants émergents (= polluants dont l’étude et la surveillance sont récentes).

En savoir plus (Drôme-Hebdo.fr)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Premières Journées Nationales d’Ecotoxicologie au Maroc, 22-23 avril - 28 février 2015

La Faculté des sciences Semlalia organise « les Premières Journées Nationales d’Ecotoxicologie » du Maroc à Marrakech, les 22 et 23 Avril 2015, sur le thème « L’Ecotoxicologie au Maroc: Etat des lieux et perspectives ».

En savoir plus (site de l’UCA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publication du 3ème Plan National Santé Environnement - 20 février 2015

Le Plan national santé environnement (PNSE) vise à répondre aux interrogations des Français sur les conséquences sanitaires à court et moyen terme de l’exposition à certaines pollutions de leur environnement. Le 3ème plan (PNSE 3) vient d’être publié : parmi les actions immédiates prévues, certaines concernent directement les pollutions environnementales et notamment les pesticides. Pour ces derniers, le plan prévoit de lancer une campagne de surveillance des pesticides dans l’air, de documenter les usages par les particuliers et de poursuivre l’interdiction des substances les plus dangereuses.

Lire le plan (site du PRSE2 PACA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Etat des lieux de la présence des micropolluants dans les milieux aquatiques : résultats de l’étude prospective 2012 de l’INERIS - 10 février 2015

Après s'être occupée des pollutions visibles, la recherche s'intéresse depuis quelques années aux micropolluants (polluants pouvant avoir un effet à dose infime), appuyée par des politiques publiques cherchant à mieux cerner l'ampleur du problème. Ainsi, l’INERIS (Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques) a publié les résultats de l’étude prospective 2012 sur les contaminants émergents (= polluants dont l’étude et la surveillance sont récentes) des eaux de surface continentales. Cette étude a permis la recherche de 182 substances dans les eaux et/ou les sédiments sur 158 sites de prélèvement répartis sur le territoire métropolitain et les DOM. L’un des objectifs de ces travaux est de prioriser les substances les plus préoccupantes pour l’environnement.

Lire le rapport (site de l’Onema)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Donnez votre avis : quelles actions pour l’eau, les risques d’inondation et le milieu marin ? - 23 janvier 2015

Les Agences de l’Eau ont lancé une grande consultation publique sur la gestion de l’eau : la préservation et la restauration de la qualité des milieux d'eau douce, la gestion des risques d'inondation et les plans d'action pour le milieu marin.




Répondre à la consultation (site des Agences de l’Eau)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’Environnement en France en 2014 : publication du rapport quadriennal du Ministère de l’Ecologie - 5 janvier 2015

Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) a rendu public son rapport dressant un état des lieux de l’environnement en France. Ce rapport fournit des points de repère synthétiques, notamment sur la pollution de l’air, de l’eau et des sols, sur les ressources naturelles, la biodiversité, la gouvernance et l'exposition aux risques. Il présente également les initiatives locales et les solutions à court terme. Le bilan est contrasté avec en particulier un excès de pesticides (présents dans 93% des cours d’eau) et de nitrates dans les milieux aquatiques.

Lire le rapport ou la synthèse sur le site du Ministère de l’Ecologie

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conférence Eau & Santé sur les médicaments dans l’eau, 26-27 mars 2015,
Genève-Annemasse - 5 janvier 2015

La présence de résidus de médicaments dans l'eau est une question d'actualité à laquelle nous ne pouvons apporter une réponse simple et unique. Cette conférence organisée par le Graie et l’ASTEE propose d'apporter des éléments de connaissance sur les flux, les risques et les moyens de réduction à travers la présentation des résultats (notamment d’écotoxicologie) des projets SIPIBEL et IRMISE et de retours d’expériences européens.


En savoir plus (site de la conférence)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Décés de Théo Colborn, théoricienne des perturbateurs endocriniens -
16 décembre 2014

Théo Colborn, à l’origine de la notion de « perturbateur endocrinien » est décédée à l’âge de 87 ans. Au début des années 90, la zoologiste observe que beaucoup d’animaux vivant près des Grands Lacs canado-américains présentent des troubles physiologiques et/ou comportementaux, nouveaux et typiques : malformations congénitales, poissons présentant des troubles de la thyroïde, oiseaux incapables de se défendre contre leurs prédateurs… Elle soupçonne les pollutions chimiques d’être à l’origine de ces troubles et réunit un consortium de scientifiques pour réfléchir à un concept encore flou?: l’existence, dans la nature, de composés « perturbateurs endocriniens ».

En savoir plus (article de La Croix)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une nouvelle unité de recherche consacrée à l’écotoxicologie au sein d’AgroParitech -
14 décembre 2014

Écosys (Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes) est le nom d’une nouvelle unité de recherche au sein de l’Institut AgroParitech. Né de la fusion de deux unités, elle est organisée en quatre pôles scientifiques dont un est consacré à l’écotoxicologie afin :
-d’étudier la dynamique des interactions micropolluants/organismes dans les sols.
-d’analyser la contribution de l’écotoxicologie à l’évaluation multicritère des sols d’agroécosystèmes et services écosystémiques rendus.
-de caractériser les effets à long-terme des faibles doses de contaminants en mélange dans les sols.
-de progresser vers l’élaboration et la validation d’indicateurs d’écotoxicité des sols.

En savoir plus (site d’AgroParistech)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des conférences sur l’écotoxicologie retransmises sur le web - 3 décembre 2014

La Fondation Rovaltain organise des « rencontres multi-acteurs sur le thème Santé & Environnement » dont l’objectif est de faciliter la diffusion des connaissances scientifiques et de les confronter aux enjeux économiques et sociétaux.

Ces conférences, qui se déroulent tous les 3èmes jeudis du mois, sont retransmises sur internet par le biais d’un webinaire afin d’accroître l’impact de ces rencontres et de permettre une diffusion de l’information qui soit la plus large possible.

En savoir plus (site de la fondation Rovaltain)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quels substituts au bisphénol A ? - 28 novembre 2014

Le bisphénol A (BPA) est un composé que l'on retrouve dans la composition de certains plastiques rigides, dans des canettes, boîtes de conserves ou encore sur certains tickets de caisse. De nombreux travaux ont mis en évidence les effets de cette substance à faible dose qui la rendent potentiellement dangereuse pour la santé et l’environnement. Suite à la promulgation de la loi du 24 décembre 2012 visant à la suspension de mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant le BPA, le gouvernement a remis un rapport présentant différents substituts possibles à ce composé organique pour ses applications industrielles. Le rapport dresse un état des lieux des connaissances sur la substitution du Bisphénol A dans les matériaux au contact des denrées alimentaires et diverses autres applications telles que les tickets thermiques. Cet état des lieux est accompagné d’un bilan sur les données disponibles relatives à la toxicité des substituts. Les industriels annoncent qu’en l’état actuel des essais effectués, les résultats sont satisfaisants pour la grande majorité des substituts utilisés.

Lire le rapport du gouvernement

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un 3ème Plan National Santé environnement - 4 novembre 2014

Le Plan national santé environnement (PNSE) vise à répondre aux interrogations des Français sur les conséquences sanitaires à court et moyen terme de l’exposition à certaines pollutions de leur environnement. La consultation du Plan National Santé Environnement 3 (PNSE 3) couvrant la période 2015-2019 s'est terminée le 17 octobre. Parmi les actions immédiates prévues, certaines concernent directement les pollutions environnementales et notamment les pesticides. Pour ces derniers, le plan prévoit de lancer une campagne de surveillance des pesticides dans l’air, de documenter les usages par les particuliers et de poursuivre l’interdiction des substances les plus dangereuses.

En savoir plus (site du ministère de la Santé)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment les oiseaux arctiques se retrouvent-il contaminés par du mercure et quels en sont les effets ? – 20 octobre 2014

Les oiseaux "arctiques" passent une partie importante de leur cycle de vie loin de l’arctique. Les observations issues d’une étude de chercheurs danois (Fort, J. et al, 2014) montrent que les mergules nains (l’oiseau marin arctique le plus répandu) sont principalement exposés au mercure pendant leur période d’hivernage, en atlantique Nord Ouest, loin de l’arctique. Cette même étude révèle que les femelles ayant des taux de mercure élevés dans leur organisme portent des œufs plus petits que la normale.

En savoir plus (site bioecologie.over-blog.com)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un numéro spécial de « Environmental Science and Pollution Research » - 18 octobre 2014

Un numéro spécial de ‘Environmental Science and Pollution Research » consacré à l’écotoxicologie microbienne est ouvert du 1er octobre 2014 au 31 janvier 2015.

En savoir plus (site de l’Observatoire océanologique de Banyuls sur mer)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’INRA publie un dossier sur l’écotoxicologie des sols - 30 septembre 2014

L’Inra publie sur son site web, un dossier intitulé « L’écotoxicologie des sols revisitée à l’aune de l’agroécologie », composé de plusieurs articles qui abordent les principaux enjeux et évolutions de la discipline. Le dossier fait notamment un focus sur l’émergence de nouveaux outils et indicateurs qui permettront de mieux évaluer la toxicité des polluants et notamment des pesticides.

 

Lire le dossier sur le site de l’INRA

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La naissance de 13 projets pour lutter contre les micropolluants - 14 septembre 2014

Ségolène Royal a annoncé les 13 projets retenus dans le cadre de l’appel à projets "Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines" lancé par l’Onema, les Agences de l’Eau et le Ministère de l’Ecologie. Ces projets, développés sur le territoire français, permettront de développer des solutions innovantes (notamment de réduction à la source) pour diminuer les rejets de micropolluants (= polluants susceptibles d'avoir une action toxique à des concentrations infimes) dans les milieux aquatiques. Sont notamment concernés les résidus de médicaments, les cosmétiques et les désinfectants.

Consulter la liste des 13 projets retenus

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merlin, Perceval… et les médicaments dans l’eau ! - 5 septembre 2014

Jacques Chambon et Franck Pitiot, alias Merlin et Perceval de la série Kaamelot, vous parlent des médicaments dans l’eau dans une vidéo humoristique réalisée dans le cadre du projet Méli Mélo, coordonné par l’association GRAIE et la société Média Pro.

Lire la vidéo

Se rendre sur le site internet du projet Méli Mélo

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Produits de rasage : interdiction du triclosan – 1er septembre 2014

Le triclosan est un conservateur antibactérien qu’on retrouve dans la composition de nombreux produits cosmétiques (gels douche, mousse à raser, etc.). Différentes études ont mis en évidence la présence de ce composé dans les eaux de surface, le lait maternel ou les urines (Onema, 2009). Il est classé par la Commission Européenne comme « très toxique pour les organismes aquatiques » et pourrait même présenter un risque pour la santé publique, en rendant certaines bactéries résistantes à des antibiotiques (Norwegian Scientific Committee for Food Safety, 2005).
C’est pourquoi cette substance sera interdite dans tous les produits de rasage à partir du 30 octobre 2014 (les anciens produits pourront rester en vente jusqu’au 30 juillet 2015). Elle restera en revanche autorisée dans les catégories suivantes de cosmétiques : dentifrices, savons, gels douche, déodorants, poudres pour le visage, fonds de teint et produits de nettoyage des ongles. Mais jusqu’à quand ?...

Lire l’article de Quechoisir.org

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La plateforme de toxicologie environnementale et d’écotoxicologie
de Rovaltain opérationnelle fin 2015 - 1er juin 2014

Représentant un investissement de 51 millions d’euros, la plateforme de toxicologie environnementale et d’écotoxicologie de l’Ecoparc Rovaltain pourrait être opérationnelle fin 2015. Elle sera divisée entre des halles d’expérimentation et des laboratoires d’une part, des bâtiments tertiaires d’autre part.

Cette plateforme unique en France permettra à des chercheurs ou à des industriels de mener des expérimentations à grande échelle pour évaluer l’impact des substances chimiques sur les écosystèmes.
Lire l’article de Trophees-innovation-bref.com

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un plan national contre les perturbateurs endocriniens – 10 mai 2014

La stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE) a été dévoilée mardi 29 avril par la ministre de l'écologie, Ségolène Royal, et adoptée par le Conseil national pour la transition écologique (CNTE).

Ses rédacteurs ont fixé 4 priorités à la SNPE: recherche, expertise sur les substances, réglementation et substitutions, formation et information.

En revanche, pas de mesure forte immédiate. Certains attendaient l’interdiction du bisphénol A présent notamment sur les tickets de caisse et les matériaux médicaux : à la place, Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, a annoncé la création d’un label « étiquetage sans bisphénol A »…
Lire l’article de journal de l’environnement.net

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Colloque Adebiotech-INERIS sur les perturbateurs endocriniens, le 8 juillet à Romainville (Seine Saint-Denis) –2 mai 2014

Ce colloque organisé par Adebiotech et l’INERIS portera sur les perturbateurs endocriniens, des substances chimiques pouvant porter atteinte à la santé humaine et animale et à l’environnement via une perturbation du système hormonal. Cette rencontre propose de faire le point sur l’avancée de la recherche suite aux efforts importants déployés pour détecter, prédire et mesurer les effets de ces composés. En savoir plus sur ce colloque

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La contamination chimique des milieux aquatiques – Outils et méthodes pour le diagnostic et l’action -30 avril 2014

L’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) vient de faire paraître une brochure en ligne proposant un état des lieux des méthodes et outils disponibles, des actions en cours et des enjeux de recherche actuels concernant la contamination chimique des milieux aquatiques.

Cette brochure fait suite à un séminaire organisé par l’ONEMA et l’INERIS les 17-18 juin 2013 à Paris.

Consulter la brochure

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des crevettes pour mesurer la qualité des cours d’eau –25 avril 2014

Les analyses physico-chimiques ne sont pas suffisantes pour évaluer l’état d’un milieu naturel. Elles permettent en effet de connaître les concentrations de différents polluants dans un échantillon (à condition de rechercher les bons !!!) mais ne pourront pas dire si ces polluants sont biodisponibles (=assimilables) et s’ils sont vraiment dangereux pour les organismes.

Aussi, la recherche en écotoxicologie met au point différents outils permettant de définir l'état d'un milieu (en savoir plus). L’IRSTEA travaille ainsi depuis plusieurs années sur l’utilisation de gammares, des petites crevettes d’eau douce, pour évaluer la qualité des cours d’eau. Concrètement, les gammares sont immergés dans des cages pendant vingt et un jours, puis rapportés au laboratoire où ils sont analysés, selon des protocoles standardisés. Ces analyses portent sur différents marqueurs biologiques (cellulaire, physiologique, etc.) appelés biomarqueurs, qui mettent en évidence ou non, la présence d’une perturbation liée à une pollution.

 

Lire l’article d’Enviscope

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Féminisation de mulets mâles sur la côte basque –6 avril 2014

Comme cela a déjà observé chez plusieurs espèces de poissons, des scientifiques espagnols ont récemment mis en évidence des signes de féminisation chez des mulets mâles de la côte basque. Cette étude a notamment révélé la présence de vitellogénine (une protéine qui, en principe, est exprimée uniquement chez les femelles) dans le foie et dans le cerveau des mulets mâles. Des ovules immatures ont également été observés dans les testicules de ces mêmes poissons.

Sont suspectés, encore et toujours, les perturbateurs endocriniens : substances provoquant des effets néfastes sur la santé d’un organisme ou sa descendance, en agissant sur le système hormonal (en savoir plus). Ces substances sont très diverses (plastifiants, pesticides, cosmétiques, médicaments, etc.) et se retrouvent en mélange dans les milieux aquatiques, avec des effets sur les écosystèmes encore mal connus– lire l’article de Science et Avenir

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suisse : une taxe pour financer le traitement des micropolluants
par les stations d'épuration - 31 mars 2014

Les stations d’épuration des eaux (STEP) représentent la dernière barrière entre les eaux usées et les rivières. Une des solutions pour moins polluer peut donc consister à mieux traiter les eaux usées dans ces usines. Une fois que les eaux usées ont été traitées de façon classique, un traitement supplémentaire peut être appliqué afin d’éliminer les micropolluants (= polluants susceptibles d'avoir une action toxique à des concentrations infimes) dont "les résidus de médicaments". Ce traitement supplémentaire, qui s'inspire des techniques de potabilisation, n'est jusqu'à présent que très rarement mis en oeuvre car il génère des coûts supplémentaires et n'est testé que depuis quelques années.
Pour financer ces traitements, la Suisse a fait le choix de mettre en place un financement spécial, limité jusqu'à fin 2040, alimenté par une taxe d'au maximum 9 francs par habitants raccordés. La modification entrera en vigueur probablement à partir du 1er janvier 2015, la taxe sera prélevée probablement à partir de 2016.
La position actuelle de la France est davantage dans la réduction à la source des pollutions, plutôt que dans la mise en place de ces traitements supplémentaires. -en savoir plus (site du parlement suisse)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vers une réglementation plus sévère pour le bisphénol A ? - 30 mars 2014

Le bisphénol A (BPA) est un composé que l'on retrouve dans la composition de certains plastiques rigides, dans des canettes et boîtes de conserves ou encore sur certains tickets de caisse. En France, il est interdit dans les contenants alimentaires dédiés aux moins de 3 ans et le sera pour tous les contenants alimentaires à partir de 2015, en raison de ses propriétés de "perturbateur endocrinien".
Les travaux menés par l’Anses sur les usages et les effets sanitaires du bisphénol A l’ont conduite à recommander en septembre 2011, puis en avril 2013, une réduction des expositions de la population, notamment par sa substitution dans les matériaux au contact des denrées alimentaires. Par ailleurs, au niveau européen, l’Anses a proposé en septembre 2012, dans le cadre de la réglementation REACh, un classement plus sévère du bisphénol A en tant que toxique pour la reproduction. Le comité d’évaluation des risques (RAC) de l’Agence européenne des substances chimiques (ECHA) vient d’adopter la proposition française, ce qui conduira dans le future à des mesures réglementaires plus sévères. -en savoir plus (site de l'ANSES)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Journée d’échange BASC/FIRE « Enjeux et attentes envers les recherches
en Ecotoxicologie en Ile de France » le 25 mars à Paris - 23 mars 2014

Cette journée a pour objectif d’organiser des échanges entre les acteurs franciliens de la recherche en écotoxicologie et les décideurs franciliens concernés par ce champ interdisciplinaire, compte tenu des nouveaux enjeux majeurs liés aux nouvelles familles de micropolluants émergents (= substances présentes en très faible quantité dans un milieu et susceptibles d’induire des effets toxiques à très faible dose) et des attentes en matière d’objectifs de conformité de la directive cadre sur l’eau et de qualité des sols. -en savoir plus (site de l'INRA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Evaluation des risques liés à l'exposition au bisphénol A : consultation publique - 3 mars 2014

Le bisphénol A (BPA) est un composé que l'on retrouve dans la composition de certains plastiques rigides, dans des canettes et boîtes de conserves ou encore sur certains tickets de caisse. En France, il est interdit dans les contenants alimentaires dédiés aux moins de 3 ans et le sera pour tous les contenants alimentaires à partir de 2015, en raison de ses propriétés de "perturbateur endocrinien". L'EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) a annoncé l'ouverture d'une consultation publique sur son projet d'évaluation des risques associés à l'exposition au BPA pour la santé humaine : suite à l'examen de plus de 450 études sur les dangers potentiels pour la santé associés au BPA, l'Efsa estime que ce produit a des effets indésirables probables sur le foie, les reins et la glande mammaire. Elle propose donc la baisse de la dose journalière tolérable (DJT) sur une base provisoire, dans l'attente des résultats d'études en cours. Elle juge que le risque est faible pour la santé des consommateurs étant donné que l'exposition à cette substance est bien inférieure à la DJT provisoire. Ce projet va dans le sens d'une réduction de la présence de ce composé dans notre quotidien et donc des rejets dans l'environnement -lire le communiqué de l'EFSA

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'exposition à l'insecticide imidaclopride réduit la quantité de pollen collectée
par des bourdons - 10 février 2014

Une étude récente de Dave Goulson publiée dans la revue Ecotoxicology aurait démontré que le comportement des bourdons serait perturbé par l'insecticide imidaclopride : nourris pendant deux semaines en laboratoire avec une solution sucrée et du pollen exposé à l'insecticide, il semble que la capacité des bourdons à butiner le nectar ne soit pas affectée. En revanche, la quantité de pollen effectivement collectée aurait été réduite de 57 % -
en savoir plus (franceagricole.fr).
En 2012, Dave Gulson avait démontré que l'exposition à ce même insecticide réduisait la croissance des colonies de bourdons et diminuait la production de reines - en savoir plus (article de la revue Science)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plan d'action pour la toxicologie, l'écotoxicologie et l'épidémiologie - 4 février 2014

Le plan d'action pour la toxicologie, l'écotoxicologie et l'épidémiologie a été accepté par la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il s'agissait d'une commande de la ministre aux alliances Allenvi, Aviesan et Athéna dans le cadre de sa feuille de route issue de la conférence environnementale de 2012. -en savoir plus (site de la SEFA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Journées d'écotoxicologie microbienne 21-23 mai à Banyuls - 3 février 2014

L’écotoxicologie microbienne est la science qui étudie les conséquences écologiques de pollutions à l’échelle des communautés microbiennes, qui sont à la base des écosystèmes. Elle s'intéresse également aux différents services qui peuvent être rendus par ces microorganisme, notamment dans la dépollution des sols. Ces journées qui se dérouleront à Banyuls sur Mer du 21 au 23 mai 2014 ont pour objectif de contribuer à renforcer la structuration des recherches de la communauté scientifique en écotoxicologie microbienne des pays francophones pour progresser dans la connaissance scientifique et mieux faire connaître cette discipline aux décideurs et au grand public. -en savoir plus (obs-banyuls.fr)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Colloque de la SEFA le 1er juillet 2014 à Besançon - 27 janvier 2014

La Société d'Ecotoxicologie Fondamentale et Appliquée (SEFA) cherche à réunir ceux qui, en France, s'investissent dans la compréhension des pressions toxiques sur l’environnement ainsi que dans le développement et l’utilisation de méthodes et d’outils pour évaluer, surveiller et gérer leurs conséquences sur les écosystèmes terrestres et aquatiques. Le prochain colloque de la SEFA se déroulera les 1 et 2 juillet 2014 à Besançon. -en savoir plus (site de la SEFA)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Poissons : des dommages à l'ADN transmis à la descendance - 17 janvier 2014

Une étude menée par l'INERIS, le laboratoire LEHNA et l'INRA sur l'épinoche à trois épines a démontré que les dommages sur l'ADN induits par un polluant pouvaient se transmettre à la descendance. Ce lien entre génotoxicité (= toxicité vis à vis de l'ADN) et trouble de la descendance n'avait encore jamais été établi chez le poisson. Reste à confirmer ces résultats par des études de terrain et en mésocosme (sorte d'écosystèmes reconstitués). -en savoir plus (dossier de presse de l'INERIS)
Dommages à l'ADN révélés par l'essai des comètes (ifremer.fr, 2011)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

500 000 tonnes de nanomatériaux déclarés en France en 2012 - 4 janvier 2014

Depuis 2 ans, la France a mis en place un dispositif de déclaration des "substances à l'état nanoparticulaires" (particules dont la taille est de l'ordre du nanomètre, c'est à dire la taille d'un virus). Ainsi, en 2012, entreprises et laboratoires de recherche ont déclaré 500 000 tonnes de nanomatériaux produits ou importés sur le territoire. Ce dispositif novateur présente néanmoins certaines limites comme l'exclusion du nanoargent et des nanotubes de carbone parmi les substances à déclarer. -en savoir plus (veillenanos.fr)
Nanocristaux (étoilés) d'Oxyde
de vanadium (wikipedia, 2013)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nanoparticules d'argent et épandage des boues d'épuration - 4 janvier 2014

Les nanoparticules d'argent sont utilisées dans de nombreux produits du quotidien (cosmétiques, plastique, etc.) en raison de leurs propriétés antibactériennes. Après rejet dans le réseau d'eaux usées, une partie de ces nanomatériaux se retrouvent dans les boues d'épuration (boues = déchets issus du traitement des eaux usées par les stations d'épuration). Ces boues peuvent ensuite être utilisées comme engrais et épandues dans les terres agricoles. Or, une étude récente montrent que des effets toxiques sur les microorganismes du sol peuvent apparaître à partir de 30 mg de nanoparticules d'argent par kg de boues épandues (sur la base des taux d'application typiques en Allemagne de 5 tonnes/ha de terres agricoles tous les 3 ans). Ces observations confirment la nécessité de poursuivre les différentes recherches sur la toxicité environnementale des nanoparticules -
en savoir plus (European commission, 2013)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Recherches de l'INERIS : effets du bisphénol A sur le milieu aquatique - 4 janvier 2014

Le Bisphénol A(BPA) est un plastifiant très largement utilisé (3,8 millions de tonnes produits dans le monde en 2006) mais aussi un composé dit "perturbateur endocrinien" qui peut affecter le système reproductif des organismes à très faibles doses (Nakamura, 2002). Ainsi, l'Union Européenne définit des seuils d'exposition maximums, calculés d'après les résultats de tests écotoxicologiques menés en laboratoire.

Les mésocosmes constituent des outils complémentaires aux bioessais de laboratoire pour évaluer la toxicité des substances chimiques car sont des sortes d'écosystèmes miniatures reconstitués. Ainsi, l'INERIS a mené des travaux destinés à faire évoluer ses protocoles d'essai en mésocosmes pour mieux les adapter à la recherche sur les polluants émergents comme les perturbateurs endocriniens. A cette occasion, l'impact du BPA a été étudié : à une concentration de 100 µg/L de BPA, des effets sur l'ensemble des communautés d'organismes vivants sont observés, ce qui confirme des études antérieures. Le bisphénol A altère même la physiologie d'organismes aquatiques dès 5-6µg/L soit en dessous de la concentration minimale d'effet retenue par l'Union Européenne (16 µg/L)... en savoir plus (dossier de presse de l'INERIS).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



bandeau_bas_index
Nous contacter