header

Offres d'emploi

Vous rêvez de devenir écotoxicologue ? Cette page est faite pour vous !
Vous y trouverez un descriptif (non exhaustif) des formations consacrées à l'écotoxicologie.
N'hésitez pas à nous contacter pour nous aider à compléter cette page !

Formations détaillées dans cette page :
-POLYTECH Nice option Toxicologie et Sécurité en Santé et Environnement, Sophia Antipolis (06)
-LICENCE PRO Protection de l'environnement sp. Génie de l'Env. et du développement durable, IUT de Caen (14)
-MASTER Sciences, Technologies, Santé, Université Bordeaux 1, Talence (33)
-MASTER Ingénieries pour la Santé et le Médicament, Université Grenoble, La Tronche (38)
-MASTER Ecologie Environnement spé. Toxicologie de l'environnement, Université d'Angers (49)
-MASTER Environnement, Ecotoxicologie, Ecosystèmes (3E), Université Lorraine, Metz (57)
-MASTER Ecologie Environnement spé. Toxicologie de l'environnement, Université du Maisne, Le Mans (72)
-MASTER Toxicologie, Environnement, Santé, Université Paris Diderot
-MASTER Sciences de l'Univers, environnement, écologie parcours EPET, Université Pierre et Marie Curie

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

POLYTECH Nice option Toxicologie et Sécurité en Santé et Environnement (TSSE) -
Sophia Antipolis (06)

Présentation : l’option TSSE (Toxicologie et Sécurité en Santé et Environnement) de l'école d'ingénieur Polytech propose une formation en toxicologie tant en santé humaine qu’environnementale ainsi qu’en sécurité des produits chimiques. Elle s’adresse à des étudiants en biologie ou chimie souhaitant obtenir un diplôme d’ingénieur en génie biologique. La réglementation européenne REACH, la sécurité alimentaire, la sécurité et la santé au travail, la sécurité et la santé en environnement, le 7ème amendement à la Directive Cosmétique (prévoyant la suppression des essais animaux) sont des préoccupations actuelles majeures. Dans ce contexte, l’option TSSE a mis en place un enseignement de toxicologie tant fondamentale qu’appliquée permettant de répondre aux attentes des industries de produits chimiques et parachimiques, mais également à celles des organismes de prévention et des laboratoires de recherches en toxicologie et écotoxicologie.

Contenu de la formation : l’option TSSE a pour objectif d’apporter un certain nombre de domaines de compétences : toxicologie réglementaire, logiciels REACH spécifiques, toxicologie cellulaire et moléculaire, écotoxicologie, toxicologie in silico (modélisation), toxicologie professionnelle et industrielle, évaluation et gestion des risques, physiopathologie animale, immunotoxicologie, génotoxicologie, toxicologie et sécurité alimentaire, qualité et droit de l’eau, chimie analytique, réactivité chimique et activité biologique.
Ces enseignements sont assurés par des spécialistes, appartenant à différents organismes publiques français (Université, INRA, CNRS, INSERM, CEA …), à des organismes de prévention (AFSSA, INERIS …) ainsi qu’à des industries.

Débouchés: les ingénieurs issus de l’option TSSE postuleront dans les secteurs suivants :
-Recherche et développement industriel (cosmétique, agro-alimentaire, pharmaceutique, chimique, biotechnologique …). Start-up. Recherche et développement de tests toxicologiques et écotoxicologiques.
-Service environnement des industries chimiques, agro-alimentaires, cosmétiques, des arômes et parfums. Bureaux d’étude.
-Affaires réglementaires de l'industrie chimique, cosmétique, agro-alimentaire, des arômes et des parfums.
-Bio-informatique secteur industriel. Start-up et secteur public.
-Cabinet d’expertise et de conseil en droit de l’environnement.
-Expertise et recherche en évaluation et gestion des risques toxiques. Certification et conseil pour les organismes nationaux (AFSSA, INERIS …) et européens de prévention, ainsi que pour les industries. Cabinet d’expertise et de conseil.
-Agences territoriales et Sociétés de gestion de l'eau et des déchets.
-Recherche publique (CNRS, INSERM, INRA)

En savoir plus : rendez-vous sur le site de Polytech

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LICENCE PRO Protection de l'environnement sp. Génie de l'Environnement
et du développement durable - IUT de Caen (14)

Présentation : la licence professionnelle Génie de l'Environnement et du Développement Durable a pour objectifs professionnels de former des cadres polyvalents intermédiaires entre le technicien supérieur et l'ingénieur.
Ces cadres doivent être capables :
- de manager une petite équipe de techniciens de laboratoire effectuant les analyses de routine et de mettre en place de nouvelles méthodes analytiques dans le cadre des procédures de qualité,
- d'assister l'ingénieur ou le cadre dans la mise en place d'un système de qualité ou de normes environnementales,
- d'assumer la responsabilité et la conduite d'une partie d'un dossier traité par un bureau d'études en environnement et des collectivités locales, nécessitant de mobiliser des compétences interdisciplinaires (domaines primaire, secondaire et tertiaire),
- de participer à la mise en place de politiques de développement durable au sein d'entreprises ou de collectivités

Contenu de la formation : cette formation permet d'acquérir des bases solides en biologie associées à de bonnes connaissances en management et droit de l'environnement, connaissance des organisations (entreprises, collectivités, administrations, ...), qui permettent aux diplômés d'acquérir une bonne autonomie dans leur activité professionnelle.
Les principales matières enseignées sont les suivantes : risques et écotoxicologie, surveillance des milieux naturels, développement durable, droit de l'environnement, management environnemental, gestion ressources humaines, droit du travail, conduite de projet, qualité, métrologie, accréditation, communication scientifique, etc.

Débouchés: la finalité de cette licence pro est de former des cadres intermédiaires entre le technicien supérieur et l'ingénieur. La diversité des parcours antérieurs des candidats et une approche pluridisciplinaire permettent aux diplômés d'acquérir une grande polyvalence qui peut les conduire à intégrer des services environnement d'industries, des sociétés de traitement d'eau et de déchets,des bureaux d'études ou des collectivités.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'IUT

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Sciences, Technologies, Santé - Université Bordeaux 1, Talence (33)

Présentation :la spécialité Ecotoxicologie et Chimie de l'Environnement du Master Sciences, Technologies, Santé, mention STEE vise à former des étudiants en écotoxicologie et en évaluation du risque environnemental et sanitaire des substances chimiques, aussi bien dans le domaine de la recherche fondamentale que dans le domaine professionnel.

Contenu de la formation : la formation repose sur une approche équilibrée entre enseignements théoriques et pratiques. Les enseignements dispensés sont résolument pluridisciplinaires à l'image du domaine professionnel auquel elle s'adresse, s'appuyant notamment sur des enseignements de chimie-physique, chimie analytique, chimie environnementale, biogéochimie, écologie, toxicologie et écotoxicologie, avec un souci permanent de prise en compte de la réglementation actuelle et de son évolution.

Débouchés:le diplômé peut prétendre à des emplois diversifiés dans lesquels seront mises en oeuvre les activités suivantes : transmission du savoir et diffusion des connaissances scientifiques, gestion et résolution de problèmes dans les différents domaines de l’environnement, évaluation du risque environnemental et sanitaire des substances chimiques, expertise environnementale et sanitaire, mise en oeuvre de techniques, maintenance d’appareillages et d’instrumentation, vente d’appareillages scientifiques et de logiciels.
Les métiers accessibles à l'issue de cette formation sont les suivants : cadre technique d'études scientifiques et de recherche fondamentale, cadre technique de l'environnement, enseignant d'enseignement général, cadre technique d'hygiène et sécurité, agent/agente de traitements dépolluants.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Ingénieries pour la Santé et le Médicament - Université Grenoble, La Tronche (38)

Présentation : le Master "Ingénieries pour la Santé et le Médicament" débouche sur des métiers qui répondent aux besoins de la société tant en matière de recherche fondamentale en biologie et santé qu'en matière de développements d'applications industrielles en pharmacie et en génie biomédical.
Alors qu’il existe de nombreux chercheurs et experts au niveau de l’étude des milieux, la France manque cruellement de spécialistes en Toxicologie Humaine et Ecotoxicologie alors que de plus en plus d’interrogations sociétales se posent quant aux relations potentielles entre les modifications de l’environnement et l’émergence de maladies ou de perturbations des écosystèmes. Ce déficit va encore s’accroître du fait de la mise en place de la réglementation européenne REACH qui impose aux fabricants de produits chimiques d’évaluer la toxicité et les risques sanitaires des substances mises sur le marché mais aussi aux nouvelles directives qui vont suivre les recommandations du Plan National de Santé Environnement et du Grenelle de l’Environnement.

Contenu de la formation : cette formation présente un affichage fort de la Toxicologie et de l’Ecotoxicologie mais aussi une ouverture à un plus grand nombre d’activités et d’emplois. Les compétences sur les risques (pour la microflore, les végétaux, les animaux et les humains) mais aussi la connaissance des méthodes d’évaluation de ces risques (études in vitro, expérimentations animales, modélisation et changement d’échelles, développement de biomarqueurs d’exposition et d’effets, épidémiologie) sont des atouts importants pour pouvoir répondre à ces enjeux majeurs de société. En recherche, ce master pluridisciplinaire s’adosse sur de nombreuses équipes labellisées grenobloises que ce soit dans le domaine des Sciences de la Vie et de la Santé (TIMC, LECA, CEA, INSERM) ou de l’Environnement (LTHE, LGGE) mais aussi sur des équipes lyonnaises (UMRESTTE, Cemagref, ENTPE).

Débouchés: l’objectif de ce master recherche et professionnel est d’assurer une formation pluridisciplinaire en Santé-Environnement afin de former des chercheurs ou responsables de projets spécialisés dans l’étude de l’impact sanitaire des nuisances environnementales, notamment en toxicologie humaine, écotoxicologie et santé animale. Les débouchés professionnels en Santé-Environnement sont nombreux : enseignants-chercheurs et chercheurs, praticiens, chargés d’étude ou experts dans les établissements publics, les organismes internationaux, les agences sanitaires et institutions de santé publique, les entreprises et les bureaux d’études. L’implantation à Valence du CETER, Centre d’Ecotoxicologie et de Toxicologie Environnementale de Rovaltain nécessite la formation de chercheurs et de professionnels de haut niveau en Toxicologie, Ecotoxicologie et Modélisation.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Ecologie Environnement spé. Toxicologie de l'environnement -
Université d'Angers (49)

Présentation : ce Master recherche est une formation pluridisciplinaire dans les domaines de l'écotoxicologie, de la toxicovigilance, de la surveillance sanitaire et de la contamination des écosystèmes liée à des actions anthropiques, et fournit une formation solide complétée par une initiation à la recherche de haut niveau à des étudiants provenant de formations variées.

Contenu de la formation : ce diplôme débute par un enseignement théorique au premier semestre suivi d'un stage de formation à la recherche de 5 à 6 mois. Il fait suite au master 1 Ecologie Environnement parcours Ecologie Toxicologie. L’enseignement théorique comporte des cours magistraux dispensés par des spécialistes issus d'universités,de l’INRA, de l’Inserm, du CNRS, du centre anti-poison inter-régional du CHU d’Angers, de l'INERIS, de l’IRD et de l’Ecole vétérinaire de Nantes. Les agences nationales de type ANSES ainsi que des partenaires industriels (industries chimiques et phytosanitaires) sont étroitement associés à cette formation. Les disciplines abordées sont les suivantes : fonctionnement des écosystèmes (bioindicateurs), biologie et génétique des populations, écotoxicologie, écologie appliquée, géologie et sédimentologie des milieux aquatiques, toxicologie, etc.
Les étudiants seront amenés a réaliser des travaux par groupes d’intérêts, ainsi qu'un rapport bibliographique exposé lors d'une soutenance orale.
Le stage de formation à la recherche sera effectué dans des laboratoires d'accueil et/ou des entreprises.

Débouchés: Le titulaire du Master pourra prétendre à postuler sur les emplois suivants :
-la recherche publique, universités, EPST (CNRS, INRA, INSERM, IFREMER, IRD, BRGM, SHOM), EPIC (ADEME, ANDRA,INERIS)
-le secteur privé industriel : service de recherche et Développement (R&D) au sein d'entreprises des secteurs phytosanitaires, pharmaceutiques et agrochimiques qui sont soucieuses de la préservation et de la qualité de l'environnement.
-le secteur des experts nationaux et européens : l’expertise scientifique constitue également un secteur professionnel essentiel. Grâce à cette formation, le titulaire pourra candidater sur des postes d’experts auprès des agences et Instituts Nationaux et Européens
-chargé de mission dans le cadre de la gestion, de l'aménagement et de la protection de l'environnement ,(bureau d’études, agent DDT, DIREN, Parcs Naturels Régionaux et Réserves Naturelles ….), ainsi que dans les CRITT (Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie), les technopôles, les Instituts Interprofessionnels…

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Environnement, Ecotoxicologie, Ecosystèmes (3E) - Université Lorraine, Metz (57)

Présentation : la mention Environnement Ecotoxicologie Ecosystèmes regroupe trois spécialités interdisciplinaires et complémentaires qui relèvent à la fois des sciences du vivant, des sciences de terre, de la chimie et de l’hydrologie. Ses objectifs sont de :
• Former les étudiants à des secteurs tels que la protection, la gestion, la valorisation ou la restauration des milieux naturels et anthropisés et la gestion des risques environnementaux.
• Donner aux étudiants une formation Bac+5 transversale et innovante débouchant sur des entreprises privées ou publiques impliquées dans le management de l’environnement et l’ingénierie environnementale.
• Former de futurs doctorants qualifiés dans les domaines (1) de l’écotoxicologie, avec de solides connaissances des écosystèmes et de leur devenir à la suite de perturbations liées aux polluants et aux changements globaux, ou (2) de l’écologie générale et fonctionnelle, la biologie de la conservation ou les voies de diversification et de production piscicole dans un contexte de développement durable.

Le campus Bridoux de l'Université de Lorraine à Metz (Etudiant-metz.info, 2014)

Contenu de la formation : deux spécialités de ce master sont particulièrement axées sur l'écotoxicologie. La spécialité Ecotoxicologie et Ecologie des Systèmes Anthropisés (E2SA), qui est une formation à la recherche, qui s’appuie sur une démarche pluridisciplinaire et intégrée basée sur la complémentarité entre l’écotoxicologie et l’écologie. Elle permet d’acquérir les compétences nécessaires à l’évaluation du fonctionnement (dysfonctionnement) des écosystèmes dans le contexte du développement durable et des changements globaux. La formation est orientée vers l’étude des mécanismes d’écotoxicité des substances chimiques et de leurs produits de dégradation, la connaissance de ces mécanismes permettant de prévenir les problèmes de pollution et leurs conséquences pour l’environnement et pour l’Homme, et vers l’analyse de la biodiversité à travers la mesure des effets des perturbations naturelles et anthropiques.
La spécialité Génie de l'Environnement (GE) propose une double approche biologie-chimie dans le domaine de l’environnement et une solide culture d’entreprise. Les compétences professionnelles visées par la formation intègrent la caractérisation physico-chimique et biologique des pollutions, l’étude du devenir des polluants et de leurs effets vis-à-vis de l’Homme et de l’environnement, l’écotoxicologie, l’application du développement durable et le management de la sécurité. Les technologies de traitement des milieux complexes sont également détaillées.
Cette formation comporte des cours TP et deux stages (8 semaines en 1ère année et 24 semaines en 2ème année).

Débouchés : la spécialité E2SA a pour objectif de former des cadres (chercheurs, enseignant-chercheurs, ingénieurs de recherche...) qui auront acquis les connaissances fondamentales et appliquées nécessaires à l’étude et à l’évaluation des risques et des effets des polluants sur l’environnement et d’en assurer les enjeux. La spécialité GE a pour objectif de former des spécialistes trilingues en environnement/développement durable, capables de s’intégrer rapidement au monde de l’entreprise, de conduire des projets, d’assumer des responsabilités d’encadrement et de management, tout en possédant une solide connaissance scientifique.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Ecologie Environnement spé. Toxicologie de l'environnement -
Université du Maisne, Le Mans (72)

Présentation : la spécialité de Master-2 TE consiste à proposer une formation pluridisciplinaire dans le domaine de l’écotoxicologie et de la contamination des écosystèmes liée à des actions anthropiques, ainsi que dans le domaine des mécanismes cellulaires et moléculaires mis en place par les organismes pour s’adapter et s’acclimater aux variations de l’environnement.

Contenu de la formation : les objectifs du Master sont de donner aux étudiants des connaissances approfondies en biochimie cellulaire et moléculaires et des compétences pratiques dans la mise en oeuvre des méthodes d'analyse actuelles. Les étudiants acquièrent une autonomie scientifique progressive au cours des stages inclus dans cette formation s'appuyant sur des acquis multiples dans le domaine de l'écotoxicologie depuis l'échelle moléculaire jusqu'à la population et son environnement. Les étudiants auront des compétences pratiques dans les approches biochimiques, biotechnologiques, physiologiques et de gestion environnementale des effets induits par les bioagresseurs.

Débouchés: le titulaire du Master-2 Toxicologie de l'Environnement pourra prétendre à des emplois variés dans les secteurs de l'expertise scientifique, dans le domaine privé industriel et territorial, ainsi que des emplois dans la recherche publique en tant que titulaire dans les universités et les grands établissements (CNRS, INRA, INSERM...).

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Toxicologie, Environnement, Santé -
Université Paris Diderot

Présentation : afin de répondre aux défis liés à la santé de l’homme, dans le respect de son environnement, il est capital que soit dispensé un enseignement qui tienne compte des préoccupations actuelles en matière de toxicologie et de sécurité (qualité de l’air et de l’eau, sécurité toxicologique des denrées alimentaires, sécurité des environnements professionnels). La spécialité "Toxicologie, Environnements, Santé" vise à former des étudiants de différentes origines (biologistes, médecins, pharmaciens, vétérinaires, ingénieurs agronomes, environnementaux et chimistes) ainsi que des acteurs du monde professionnel.

Contenu de la formation : grâce à cette formation pluridisciplinaire, le diplômé disposera de solides connaissances scientifiques sur les mécanismes cellulaires et moléculaires d'action des polluants environnementaux et leurs conséquences physio-pathologiques, sur les modalités d'exposition selon les environnements considérés (général et professionnel) et de bonnes bases en épidémiologie et évaluation des risques en santé environnementale.

Débouchés: le diplômé de ce master pourra prétendre devenir ingénieur d’études, ingénieur de recherche, ingénieur chargé d’études en Agences et instituts publics, toxicologue, ingénieur sécurité, chef de projet recherche et développement, chef de projet études. Après un doctorat : chercheur (recherche fondamentale ou recherche appliquée), enseignant-chercheur. Après des études médicales : enseignement complémentaire à la médecine du travail, enseignant-chercheur/praticien hospitalier.
Les secteurs d'activités sont variés : recherche fondamentale, recherche et développement, recherche clinique, contrôle qualité, contrôle environnement, services sécurité et santé au travail.
Types de structures concernées :
• Agences et Instituts publics tels que l’ANSM, l’ANSES, l’ADEME, l’INERIS, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire), le CEA, les universités
• Industrie pharmaceutique, chimique et agroalimentaire (médecins du travail et les ingénieurs de sécurité)
• Entreprises internationales de contrôle impliquées dans l’évaluation toxicologique des produits chimiques en réponse à la directive européenne REACH : Bureau Véritas, SGS (Société Générale de Sécurité).
• Bureaux d’études spécialisés dans la réglementation des produits chimiques, en sécurité du travail et prévention des risques professionnels
• Collectivités locales.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l'université

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MASTER Sciences de l’Univers, environnement, écologie -
Université Pierre et Marie Curie

Présentation : le parcours EPET (EcoPhysiologie et EcoToxicologie) du master Sciences de l’Univers, environnement, écologie de l’UPMC propose une formation, dont les objectifs sont :
-de former des diplômés capables d’aborder la complexité des relations entre les organismes et leur environnement,
-connaitre les principaux mécanismes d’acclimatation et de détoxification ou résistance des organismes,
-illustrer les différents niveaux d’approches utilisés dans un contexte environnemental et/ou expérimental,
-mettre en perspective les différentes contraintes abiotiques (température, lumière, polluants…) et biotiques (disponibilité en nourriture, parasitisme, symbiose) dans un contexte d’anthropisation et de changement climatique,
-faire appréhender aux étudiants l’importance des études écophysiologiques et écotoxicologiques, à l’échelle de l’organisme, dans la résolution de problématiques environnementales, industrielles et de gestion ou protection des espèces et écosystèmes, dans le cadre du développement durable,
-acquérir les connaissances de base des aspects réglementaires et législatifs en toxicologie.

Contenu de la formation : En première année, en dehors du Tronc Commun du Master SDUEE, une UE Ecologie Evolutive et Dynamique des Populations et deux UE fondamentales en Ecophysiologie et en Toxicologie et Ecotoxicologie seront complétées par une UE méthodologique (9 ECTS), avec atelier pratique, à Paris, ou en station marine. En deuxième année, un choix d’UE permettra à l’étudiant de se spécialiser sur une catégorie d’organismes (animaux, végétaux, micro-organismes) ou d’approfondir les aspects réglementaires en écotoxicologie. Une ouverture vers le Programme International (PIM) Biologie des Organismes Marins est également possible.

Débouchés: Métiers ciblés :
-Poste en institut de recherche travaillant dans les domaines de l’écophysiologie, l’éthologie, l’écotoxicologie, l’écologie, l’environnement : chercheur, enseignant-chercheur, ingénieur.
-Nouveaux métiers de l’environnement, notamment autour de la préservation de la biodiversité et du développement durable, de la gestion et protection des populations d’organismes en milieu naturel ou en captivité, des problèmes de pollutions urbaines ou rurales (collectivités territoriales, parcs naturels et zoologiques, associations, fondations et agences publiques ou privées)
-Métiers de transmission du savoir (enseignement, formation), de diffusion des connaissances, de communication, d’animation et médiation scientifique : enseignant, formateur, journaliste.
-Cadre des bio-industries, de l’industrie alimentaire, pharmaceutique ou chimique.
-Responsable Recherche et Développement ou qualité.

En savoir plus : rendez-vous sur le site de l’UPMC


bandeau_bas_index
Nous contacter