• Laboratoire
    A quoi sert l'écotox' ?,  Évaluer la toxicité des polluants

    Evaluer la toxicité des polluants en laboratoire : les bioessais

    Les bioessais ont pour but: d’évaluer la dangerosité d’une ou plusieurs substances : ce peut être un polluant que l’on trouve dans les milieux naturels (ex : un pesticide) ou un nouveau produit industriel dont on souhaite connaitre les effets potentiels sur l’environnement (ex : un conservateur de produits cosmétiques) d’évaluer la qualité d’un milieu : par exemple, si un sol a été pollué aux métaux lourds à cause d’une usine, on souhaite savoir si la pollution de ce sol est dangereuse pour la faune qui y vit (vers de terre etc.) de comprendre les mécanismes d’action d’un polluant : étude de la bioaccumulation d’une substance (= faculté à s’accumuler…

  • Mesocosme
    A quoi sert l'écotox' ?,  Évaluer la toxicité des polluants

    Évaluer la toxicité des polluants en mésocosme

    LES LIMITES DES ESSAIS EN LABORATOIRE Les études en laboratoires permettent de reproduire certaines caractéristiques fonctionnelles d’un écosystème pour évaluer sa perturbation en présence de composés toxiques. Ce travail est indispensable pour comprendre les mécanismes chimiques et biologiques qui gouvernent les effets toxiques, mais l’extrapolation aux effets sur les écosystèmes en est à son balbutiement. En effet, la complexité et la variabilité du milieu naturel ne permettent pas d’observer les mécanismes mis en évidence au laboratoire. Des expérimentations de plus grande échelle, dans lesquelles les conditions d’exposition pourraient être contrôlées, proches du milieu naturel et dans lesquels les niveaux supérieurs d’organisation biologique seraient reproduits sont nécessaires (PIREN-Seine, 2011). LE PRINCIPE…

  • Terrain
    A quoi sert l'écotox' ?,  Évaluer la toxicité des polluants

    Evaluer la toxicité des polluants sur le terrain

    Les bioessais ont l’avantage d’être relativement faciles à mettre en place et à standardiser. Ils ont en revanche l’inconvénient d’être peu “réalistes” : ils ne tiennent pas compte de l’ensemble des variations environnementales telles que les conditions météorologiques, l’habitat de l’organisme ou encore le courant. Les tests in situ sont des tests effectués sur le terrain, c’est à dire sur le site que l’on veut analyser ou étudier. Ils ont l’avantage d’être plus réalistes que les tests de laboratoire puisqu’ils sont soumis à l’ensemble des facteurs environnementaux. Les tests in situ peuvent ainsi permettre d’évaluer la qualité d’une rivière et de détecter les effets d’une pollution sur les organismes d’un…

  • QSAR : prédire l'effet et le comportement d'une molécule grâce à sa structure chimique
    A quoi sert l'écotox' ?,  Évaluer la toxicité des polluants

    Evaluer la toxicité des polluants par la modélisation

    En écotoxicologie, il existe des méthodes permettant de prédire l’effet ou le comportement d’un molécule sans expérimentations : il s’agit des modèles. Ces modèles ont l’avantage d’économiser du matériel vivant (pas d’animaux ou de végétaux nécessaires), du temps et de l’argent. Il existe notamment un type de modèle appelé QSAR (Quantitative structure-activity relationship) permettant de prédire l’effet ou le comportement d’une molécule d’après sa structure chimique. Par ailleurs, certains modèles permettent de prédire l’effet, sur un organisme, d’un mélange de molécules en connaissant l’effet de chacune des molécules qui composent ce mélange. C’est le cas du modèle de prédiction “addition des concentrations” : l’étude de Silva (graphique ci-dessous) a permis…

  • Méthode
    A quoi sert l'écotox' ?,  Réglementer les polluants

    Méthode d’évaluation du risque lié à un polluant

    Pour mieux comprendre comment cette évaluation est réalisée, il faut tout d’abord préciser la notion de risque environnemental. Ce dernier dépend de deux paramètres: la dangerosité de la substance (sa toxicité) et l’exposition des milieux naturels à cette substance. En clair, une substance très toxique mais auxquels les organismes vivants sont très peu exposés (par exemple car elle est produite en petite quantité) présente un risque environnemental faible. A l’inverse, une substance modérément toxique mais que l’on retrouve dans les cours d’eau à des fortes concentrations présente un risque environnemental fort. RISQUE ENVIRONNEMENTAL = TOXICITÉ DE LA SUBSTANCE x EXPOSITION Les directives européennes 93/67/EC, 793/93/EC et 1488/94/EC définissent la méthode…

  • REACH
    A quoi sert l'écotox' ?,  Réglementer les polluants

    Le règlement européen : REACH

    REACH (Registration, evaluation and authorisation of chemicals) est un règlement du Parlement européen et du Conseil de l’Union européenne, adopté le 18 décembre 2006, qui modernise la législation européenne en matière de substances chimiques, et met en place un système intégré unique d’enregistrement, d’évaluation et d’autorisation des substances chimiques dans l’Union européenne. Ce règlement est le résultat de la fusion de 40 directives européennes. Les principaux objectifs de REACH sont d’assurer un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l’environnement contre les risques que peuvent poser les produits chimiques, la promotion de méthodes d’essai alternatives, la libre circulation des substances au sein du marché intérieur et le…

  • Daphnie
    A quoi sert l'écotox' ?,  Évaluer la toxicité des polluants

    Les grands principes de l’évaluation de l’écotoxicité

    La recherche en écotoxicologie a permis de mettre au point différents outils permettant de définir la toxicité d’un produit vis à vis des êtres vivants ou encore d’évaluer l’état d’un milieu naturel. Certains de ces outils sont déjà couramment utilisés: c’est le cas de certains tests écotoxicologiques de laboratoire (bioessais) tels que l’essai daphnie. D’autres, comme les tests in situ, sont encore à l’état de développement et ne sont appliqués que par les laboratoires de recherche. Dans ces différents tests, l’écotoxicologie utilise différentes espèces d’organismes vivants que l’on nommera “espèces sentinelles”. Les espèces sentinelles sont des organismes choisis comme modèles d’étude afin d’étudier l’effet ou le comportement d’un ou de…