• Réduire mon empreinte carbone
    Agir

    25 actions pour réduire mon empreinte carbone

    Si vous avez lu l’article “Chacun doit faire sa part“, vous savez qu’un citoyen français “moyen”, simplement par des changements de comportement, peut réduire son empreinte carbone de 25 %, et même de 45 % si on ajoute des investissements financiers (achat d’une chaudière plus performante, isolation, etc.) (Carbone 4, 2019). Alors, nous qui, pour sauver nos vies mais surtout pour sauver celles des autres, avons accepté sans (trop) broncher, de rester chez nous, d’être privés d’un certain nombre de libertés, de ne pas voir nos proches pendant plusieurs mois, ne pourrions-nous pas également accepter, sans pour autant revenir “à l’âge de pierre”, de changer certaines de nos habitudes de…

  • Réduire mon empreinte numérique
    Agir

    Comment réduire mon empreinte carbone numérique

    Les émissions de gaz à effet de serre du secteur numérique ont doublé entre 2010 et 2020. Celui-ci est aujourd’hui responsable de 4 % des émissions mondiales, soit davantage que l’aviation civile, régulièrement (et justement) pointée du doigt (Theshiftproject.org, 2019). Il ne s’agit pas de se passer d’internet bien sûr… mais nous pouvons, chacun à notre niveau, œuvrer pour réduire notre empreinte carbone numérique en modulant certains usages particulièrement énergivores, comme le streaming vidéo et l’internet mobile. I. UNE POLLUTION INVISIBLE MAIS BIEN RÉELLE Les usages numériques sont à l’origine de 4 % des émissions de gaz à effet de serre et de 10 % de la consommation électrique mondiale,…

  • Empreinte carbone argent
    Agir

    Comment réduire l’empreinte carbone de mon argent

    Si vous êtes “écolo” dans l’âme, vous faites déjà certainement attention à vos déplacements, à votre alimentation, à votre consommation d’électricité… mais vous êtes-vous déjà posé la question de l’empreinte carbone de l’argent que vous confiez à votre banque ? L’IMPACT NÉFASTE DES BANQUES SUR LE CLIMAT Lorsque vous confiez votre argent à une banque, celle-ci l’utilise en le réinjectant dans l’économie pour faire des prêts auprès d’entreprises et de particuliers ou encore pour investir dans des sociétés ou des projets. Ainsi, l’impact des banques sur le climat est avant tout lié à la nature des activités qu’elles financent. PME, crédits immobiliers, compagnies pétrolières ou technologies vertes, leurs choix d’investissements…

  • Empreinte carbone viande datagueule
    Agir

    Comment réduire l’empreinte carbone de mon alimentation

    Ce que nous mettons dans notre assiette a un impact direct sur le changement climatique. L’alimentation représente en effet 16 à 24 % de l’empreinte carbone des ménages français, selon si on comptabilise uniquement les émissions de gaz à effet de serre liées à la production agricole, ou si on ajoute les émissions en lien, telles que celles générées par le transport des aliments (ADEME, 2019b). Nous devons apprendre à manger moins de viande, tout en étant attentifs au mode de production et à la saisonnalité des produits. I. LES PRODUITS ANIMAUX ONT UNE EMPREINTE CARBONE PLUS ÉLEVÉE QUE LES VÉGÉTAUX Les émissions de gaz à effet de serre résultant…

  • Empreinte carbone déplacements
    Agir

    Comment réduire l’empreinte carbone de mes déplacements

    Les transports représentent plus d’un quart de l’empreinte carbone des ménages français (CGDD, 2017b). Or, devant l’impératif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, il est urgent de “décarboner” nos déplacements, en apprenant à nous passer de la voiture et en réduisant nos voyages en avion. I. LE RÈGNE DE LA VOITURE En France, le règne de la voiture est toujours d’actualité. Celle-ci représente près de 80 % des kilomètres parcourus par les voyageurs, avec un nombre moyen de près de 13 000 km roulés par véhicule et par an (CGDD, 2017b). Les foyers sans voiture sont par ailleurs très largement minoritaires : entre 1990 et 2014,…

  • Agir

    Comment réduire l’empreinte carbone de mes biens de consommation

    Pour s’habiller et se chausser, équiper son logement et communiquer, nous achetons un grand nombre de biens de consommation plus ou moins durables. Or, l’empreinte carbone des appareils électriques et électroniques, du mobilier et du textile, peut être très élevée. Alors quels sont les plus polluants, et surtout comment réduire l’impact environnemental de ces objets du quotidien ? I. DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE TOUT AU LONG DU CYCLE DE VIE La consommation d’énergie, souvent d’origine fossile (charbon, pétrole, gaz), occasionnée par chacune des phases du cycle de vie d’un objet, est à l’origine de rejet de gaz à effet de serre dans l’atmosphère : 1. L’extraction de…

  • Empreinte carbone déchets
    Agir

    Comment réduire l’empreinte carbone de mes déchets

    Un français jette en moyenne 500 kg de déchets chaque année. En multipliant ce chiffre par 67 millions d’habitants et en ajoutant les déchets des entreprises, on arrive à un total de 323 millions de tonnes de déchets produits en un an, soit environ 10 tonnes par seconde* (Ree.developpement-durable.gouv.fr, 2020) ! Au delà du gaspillage faramineux de ressources naturelles qu’ils génèrent, ces déchets sont à l’origine de rejets de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Réduire nos déchets et mieux les gérer, c’est donc aussi réduire notre empreinte carbone. *Chiffres de l’année 2016 Lire aussi | Changement climatique : chacun doit faire sa part I. L’EMPREINTE CARBONE DE LA…

  • Désinfectants risques environnement
    Les désinfectants

    Les désinfectants sont toxiques pour l’environnement

    Au même titre que les résidus de médicaments, les rejets de désinfectants dans les eaux, l’air et les sols, suscitent de nombreuses interrogations dans la communauté scientifique. En effet, en raison des substances biocides qu’ils contiennent, ces produits présentent un fort caractère écotoxique (=toxique les organismes vivants), et pourraient donc conduire à des déséquilibres dans l’environnement (Biotech, 2016). Ceci est d’autant plus vrai en cette période d’épidémie de Covid-19 où la désinfection massive est à l’oeuvre. I. LES STATIONS D’ÉPURATION N’ONT PAS ÉTÉ CONÇUES POUR ÉLIMINER CES SUBSTANCES 1. Les eaux usées contiennent un cocktail de micropolluants Les eaux usées issues des habitations, des industries, des commerces et des hôpitaux…

  • Covid-19 désinfection
    Les désinfectants

    Covid-19 : la désinfection massive des lieux publics est-elle réellement utile ?

    Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, de grandes quantités de produits désinfectants sont utilisées dans les lieux publics dans le but de limiter la propagation du Coronavirus. Il est évident que des mesures d’hygiène supplémentaires sont nécessaires en cette période, et particulièrement dans les zones à haut risque infectieux comme les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite. Mais la désinfection des entreprises, des crèches, des écoles ou des rues est-elle réellement utile ? N’y a-t-il pas un risque pour notre santé et notre environnement à disperser de telles quantités de produits désinfectants ? Existe-t-il des alternatives ? I. COVID-19 : LA DÉSINFECTION MASSIVE ÉRIGÉE EN ABSOLUE NÉCESSITÉ 1. L’absence de…

  • Bactérie résistante aux antibiotiques
    Les désinfectants

    L’utilisation de désinfectants favorise l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques

    Il est bien connu que l’utilisation abusive d’antibiotiques engendre le développement de bactéries résistantes. Ce qui l’est moins, c’est que l’usage de produits désinfectants comme l’eau de javel participe également à l’émergence de l’antibiorésistance. I. L’ANTIBIORÉSISTANCE EST L’UN DES ENJEUX MAJEURS DE SANTÉ PUBLIQUE DU 21ème SIÈCLE Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la résistance bactérienne aux antibiotiques, également appelée antibiorésistance, constitue l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale. Le professeur Dame Sally Davies, Chef des services de santé anglais, évoque même « une menace de catastrophe au même rang que le terrorisme et le changement climatique » (Carenco, 2017b). Nous serions sur le point de vivre une…