Effets des polluants

Résidus de médicaments, désinfectants, perturbateurs endocriniens... Quels sont les effets des produits chimiques sur les écosystèmes et comment agir pour réduire cette pollution ?

  • Danger toxique des huiles essentielles pour l’environnement

    Huiles essentielles et autres produits à base de plantes : quel risque pour l’environnement ?

    Les huiles essentielles, largement présentes dans de nombreux produits du quotidien, contiennent des dizaines de substances actives (plus ou moins) toxiques pour certains organismes vivants. C’est d’ailleurs pourquoi elles sont utilisées dans l’industrie pharmaceutique, en aromathérapie ou en tant que biopesticides. Lors de leur production ou de leur usage, une fraction d’entre elles peut être rejetée dans le milieu naturel. Se pose alors une question : les huiles essentielles et autres produits à base de plantes présentent-ils un risque pour l’environnement ? 1. Les produits à base de plantes ont le vent en poupe Les huiles essentielles (HE) et les extraits végétaux sont utilisés depuis des siècles dans la médecine traditionnelle, la…

  • Larve fluorescente perturbateurs endocriniens

    Perturbateurs endocriniens : quels sont leurs effets sur l’environnement ?

    Introduction Historiquement, les perturbateurs endocriniens ont commencé à attirer l’attention des chercheurs dès les années 1950. Les scientifiques se sont alors alarmés d’anomalies de la fonction de reproduction (mutations sexuelles, comportements inhabituels, etc.) observées chez de nombreuses espèces animales ainsi que chez les humains. Les études écologiques ont notamment mis en évidence : Mais c’est l’affaire du distilbène, une hormone de synthèse, qui dans les années 1970 a fait exploser le sujet des perturbateurs endocriniens sur la scène scientifique et médiatique, alors même que ce terme n’était pas encore utilisé. En France, ce produit pharmaceutique a été très largement prescrit aux femmes enceintes entre 1948 et 1977 pour prévenir les fausses…

  • Les huiles essentielles sont-elles écologiques ?

    Les huiles essentielles sont-elles écologiques ?

    Les huiles essentielles, dont la production est en plein essor au niveau mondial, sont généralement perçues comme un produit sain, naturel… et écologique. Pourtant, l’étude des diverses facettes de leur empreinte écologique (utilisation de surface agricole, consommation d’eau, impacts sur la biodiversité, etc.) révèle une réalité très nuancée, avec des différences importantes selon l’huile essentielle considérée. Décryptage. 1. Des huiles essentielles à toutes les sauces Alimentation, cosmétiques, aromathérapie, produits ménagers… Ces dernières années, les huiles essentielles font l’objet d’un vrai engouement pour un large éventail d’applications (voir figure 1), et voient leur production grimper en flèche. Les estimations diffèrent, mais on retiendra que la production mondiale aurait triplé entre 1990…

  • Effet cocktail polluants

    Effet cocktail : quelle est la toxicité d’un mélange de polluants ?

    Pesticides, résidus de médicaments, métaux lourds, composés perfluorés… D’un point de vue strictement écologique, les organismes ne sont pas exposés à une seule substance chimique à un temps donné dans l’environnement, mais le plus souvent à des mélanges complexes de contaminants à plus ou moins à faibles doses. Or, les recherches en écotoxicologie ont montré que la toxicité de ce mélange de substances chimiques était généralement plus élevée que la toxicité individuelle la plus forte (Kortenkam et al., 2009) : on parle d’ « effet cocktail » ou d’« effet combiné ». 1. LES DIFFÉRENTES FORMES D’EFFETS COCKTAIL La compréhension des effets cocktail est un enjeu de connaissance majeur, pour mieux appréhender les impacts sanitaires…

  • Huiles essentielles

    Les huiles essentielles : méthodes de production, composition et applications

    Aromathérapie, cosmétiques, alimentation, « biopesticides »… Ces dernières années, les huiles essentielles font l’objet d’un vrai engouement pour un large éventail d’applications, et voient leur production grimper en flèche. Quelles sont les huiles essentielles les plus vendues, comment sont-elles fabriquées et que contiennent-elles ? L’essentiel sur ces huiles, dans cet article ! I. LA PRODUCTION MONDIALE D’HUILES ESSENTIELLES EST EN PLEIN ESSOR 1. Le vent en poupe L’utilisation des huiles essentielles remonte à plusieurs millénaires, comme l’attestent les parfums retrouvés dans de nombreuses fouilles archéologiques égyptiennes. Le XIXème siècle marque le début de leurs applications industrielles (Brud, 2020).  Mais ce n’est que récemment que la production d’huiles essentielles a connu un réel essor,…

  • Réduire mon empreinte carbone

    25 actions pour réduire mon empreinte carbone

    Si vous avez lu l’article Chacun doit faire sa part, vous savez qu’un citoyen français « moyen », simplement par des changements de comportement, peut réduire son empreinte carbone de 25 %, et même de 45 % si on ajoute des investissements financiers (achat d’une chaudière plus performante, isolation, etc.) (Carbone 4, 2019). Alors, nous qui, pour sauver nos vies mais surtout pour sauver celles des autres, avons accepté sans (trop) broncher, de rester chez nous, d’être privés d’un certain nombre de libertés, de ne pas voir nos proches pendant plusieurs mois, ne pourrions-nous pas également accepter, sans pour autant revenir « à l’âge de pierre », de changer certaines de nos habitudes de…

  • Réduire mon empreinte numérique

    Comment réduire mon empreinte carbone numérique

    Les émissions de gaz à effet de serre du secteur numérique ont doublé entre 2010 et 2020. Celui-ci est aujourd’hui responsable de 4 % des émissions mondiales, soit davantage que l’aviation civile, régulièrement (et justement) pointée du doigt (Theshiftproject.org, 2019). Il ne s’agit pas de se passer d’internet bien sûr… mais nous pouvons, chacun à notre niveau, œuvrer pour réduire notre empreinte carbone numérique en modulant certains usages particulièrement énergivores, comme le streaming vidéo et l’internet mobile. I. UNE POLLUTION INVISIBLE MAIS BIEN RÉELLE Les usages numériques sont à l’origine de 4 % des émissions de gaz à effet de serre et de 10 % de la consommation électrique mondiale,…

  • Empreinte carbone argent

    Comment réduire l’empreinte carbone de mon argent

    Si vous êtes « écolo » dans l’âme, vous faites déjà certainement attention à vos déplacements, à votre alimentation, à votre consommation d’électricité… mais vous êtes-vous déjà posé la question de l’empreinte carbone de l’argent que vous confiez à votre banque ? L’IMPACT NÉFASTE DES BANQUES SUR LE CLIMAT Lorsque vous confiez votre argent à une banque, celle-ci l’utilise en le réinjectant dans l’économie pour faire des prêts auprès d’entreprises et de particuliers ou encore pour investir dans des sociétés ou des projets. Ainsi, l’impact des banques sur le climat est avant tout lié à la nature des activités qu’elles financent. PME, crédits immobiliers, compagnies pétrolières ou technologies vertes, leurs choix d’investissements…

  • Empreinte carbone viande datagueule

    Comment réduire l’empreinte carbone de mon alimentation

    Ce que nous mettons dans notre assiette a un impact direct sur le changement climatique. L’alimentation représente en effet 16 à 24 % de l’empreinte carbone des ménages français, selon si on comptabilise uniquement les émissions de gaz à effet de serre liées à la production agricole, ou si on ajoute les émissions en lien, telles que celles générées par le transport des aliments (ADEME, 2019b). Nous devons apprendre à manger moins de viande, tout en étant attentifs au mode de production et à la saisonnalité des produits. I. LES PRODUITS ANIMAUX ONT UNE EMPREINTE CARBONE PLUS ÉLEVÉE QUE LES VÉGÉTAUX Les émissions de gaz à effet de serre résultant…

  • Empreinte carbone déplacements

    Comment réduire l’empreinte carbone de mes déplacements

    Les transports représentent plus d’un quart de l’empreinte carbone des ménages français (CGDD, 2017b). Or, devant l’impératif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, il est urgent de « décarboner » nos déplacements, en apprenant à nous passer de la voiture et en réduisant nos voyages en avion. I. LE RÈGNE DE LA VOITURE En France, le règne de la voiture est toujours d’actualité. Celle-ci représente près de 80 % des kilomètres parcourus par les voyageurs, avec un nombre moyen de près de 13 000 km roulés par véhicule et par an (CGDD, 2017b). Les foyers sans voiture sont par ailleurs très largement minoritaires : entre 1990 et 2014,…