• Désinfectants risques environnement
    Les désinfectants

    Les désinfectants sont toxiques pour l’environnement

    Au même titre que les résidus de médicaments, les rejets de désinfectants dans les eaux, l’air et les sols, suscitent de nombreuses interrogations dans la communauté scientifique. En effet, en raison des substances biocides qu’ils contiennent, ces produits présentent un fort caractère écotoxique (=toxique les organismes vivants), et pourraient donc conduire à des déséquilibres dans l’environnement (Biotech, 2016). Ceci est d’autant plus vrai en cette période d’épidémie de Covid-19 où la désinfection massive est à l’oeuvre. I. LES STATIONS D’ÉPURATION N’ONT PAS ÉTÉ CONÇUES POUR ÉLIMINER CES SUBSTANCES 1. Les eaux usées contiennent un cocktail de micropolluants Les eaux usées issues des habitations, des industries, des commerces et des hôpitaux…

  • Covid-19 désinfection
    Les désinfectants

    Covid-19 : la désinfection massive des lieux publics est-elle réellement utile ?

    Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, de grandes quantités de produits désinfectants sont utilisées dans les lieux publics dans le but de limiter la propagation du Coronavirus. Il est évident que des mesures d’hygiène supplémentaires sont nécessaires en cette période, et particulièrement dans les zones à haut risque infectieux comme les hôpitaux, les cliniques et les maisons de retraite. Mais la désinfection des entreprises, des crèches, des écoles ou des rues est-elle réellement utile ? N’y a-t-il pas un risque pour notre santé et notre environnement à disperser de telles quantités de produits désinfectants ? Existe-t-il des alternatives ? I. COVID-19 : LA DÉSINFECTION MASSIVE ÉRIGÉE EN ABSOLUE NÉCESSITÉ 1. L’absence de…

  • Bactérie résistante aux antibiotiques
    Les désinfectants

    L’utilisation de désinfectants favorise l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques

    Il est bien connu que l’utilisation abusive d’antibiotiques engendre le développement de bactéries résistantes. Ce qui l’est moins, c’est que l’usage de produits désinfectants comme l’eau de javel participe également à l’émergence de l’antibiorésistance. I. L’ANTIBIORÉSISTANCE EST L’UN DES ENJEUX MAJEURS DE SANTÉ PUBLIQUE DU 21ème SIÈCLE Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la résistance bactérienne aux antibiotiques, également appelée antibiorésistance, constitue l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale. Le professeur Dame Sally Davies, Chef des services de santé anglais, évoque même « une menace de catastrophe au même rang que le terrorisme et le changement climatique » (Carenco, 2017b). Nous serions sur le point de vivre une…

  • Les désinfectants

    L’usage de désinfectants : quels risques pour la santé ?

    L’exposition aux produits désinfectants est courante, tant dans le cadre professionnel qu’à domicile, et concerne davantage les femmes que les hommes (Le Moual, 2014). Or , ces produits sont conçus pour tuer ou nuire à des micro-organismes. Les désinfectants contiennent de ce fait des molécules réactives qui peuvent induire des risques pour la santé des utilisateurs et des personnes exposées en cas d’utilisation massive ou inappropriée. Le risque est particulièrement élevé en milieu hospitalier, où l’application de recommandations pour protéger les patients d’infections nosocomiales a impliqué l’augmentation des tâches de désinfection (Le Moual, 2014). I. L’USAGE DES PRODUITS DÉSINFECTANTS PEUT PROVOQUER DES MALADIES RESPIRATOIRES Une cause reconnue d’asthme professionnel Alors que…

  • Le nettoyage des sols avec un détergent élimine une grande partie des mico-organismes
    Les désinfectants

    Produits ménagers : les alternatives aux désinfectants

    D’après une étude de 2015, sept ménages sur dix utilisent de l’eau de javel (Casas, 2015)… et c’est probablement encore plus en cette période d’épidémie. Et si la javel est le désinfectant le plus utilisé par les particuliers, elle est loin d’être le seul. Des recherches menées dans les eaux usées de l’agglomération de Poitiers ont ainsi révélé que les ménages étaient responsables de près de la moitié des rejets du désinfectant ABDAC (Biotech, 2016). Pourtant, l’usage de désinfectants est loin d’être sans danger pour notre santé et pour l’environnement. Alors dans quels cas ces produits sont-ils réellement utiles ? Lesquels sont à bannir de notre placard de produits ménagers…

  • Désinfectants
    Les désinfectants

    Les désinfectants : définition, réglementation et principaux utilisateurs

    A ce jour, il n’existe toujours pas de vaccin ni de médicaments hautement efficaces pour lutter contre le virus SARS-COV-2, à l’origine de la pandémie de COVID-19. Aussi, comme le souligne le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) dans son avis du 24 avril 2020 « les mesures non pharmaceutiques (gestes barrières, distanciation physique, mesures d’hygiène, organisations individuelles et collectives) sont d’une extrême importance pour atténuer la diffusion du Coronavirus dans la communauté, protéger les personnes vulnérables, permettre la prise en charge hospitalière des cas les plus sévères et éviter la saturation des hôpitaux ». Le HCSP insiste également sur l’importance du nettoyage et de la désinfection des milieux publics extérieurs et…

  • Politique climatique
    Agir,  Le changement climatique

    Politique climatique : quelles sont les mesures les plus efficaces ?

    Si vous avez lu l’article “Chacun doit faire sa part“, vous savez que les actions individuelles, bien qu’indispensables, ne peuvent suffire à elles-seules pour limiter le réchauffement climatique à 2°C. L’atteinte des objectifs de l’accord de Paris passe nécessairement par une politique climatique ambitieuse, s’appuyant sur des mesures efficaces et parfois radicales. I. “QUOI QU’IL EN COÛTE” Dans son allocution du 12 mars 2020 sur la crise sanitaire du Coronavirus, Emmanuel Macron a employé trois fois l’expression “quoi qu’il en coûte”. Tout d’abord pour dire qu’il fallait mobiliser tous les moyens financiers nécessaires pour sauver des vies. Ensuite, pour affirmer que tout devait être mis en œuvre pour protéger les…

  • Changement climatique - chacun doit prendre sa part
    Agir,  Le changement climatique

    Changement climatique : chacun doit faire sa part

    Comme le souligne le cabinet Carbone 4, “L’un des symptômes du retard au démarrage de la lutte contre le changement climatique est une certaine tendance à considérer que l’action doit prendre place “ailleurs que chez soi” tout en revendiquant parfois une action prétendument suffisante à sa propre échelle. Les différentes catégories d’acteurs se renvoient la balle ; les pouvoirs publics, les entreprises, le monde financier, les citoyens, le monde associatif : chacun tend à justifier la lenteur de l’action en pointant du doigt les responsabilités et les manquements des autres“. Pourtant, si l’on veut espérer limiter le réchauffement climatique à + 1,5°C ou + 2°C, chacun doit prendre sa part…

  • La lutte contre le changement climatique
    Agir,  Le changement climatique

    Lutte contre le changement climatique : la situation en 2020

    Entre espoirs et désillusions, où en-est la lutte contre le changement climatique ? La crise du Coronavirus est-elle le coup de grâce pour le climat ou bien l’opportunité de mettre enfin la politique climatique sur de bons rails ? I. QUELQUES SIGNES D’ESPOIR L’accord de Paris, entré en vigueur le 4 novembre 2016, a permis une réelle prise de conscience des enjeux par le grand public, ce dont témoignent les nombreuses mobilisations citoyennes à travers le monde, dont la jeune Greta Thunberg est le symbole. Cet accord a également donné un élan à de nombreuses initiatives, notamment dans le secteur privé. Plusieurs grandes entreprises ont annoncé des plans ambitieux de…

  • Conséquences humaines changement climatique
    Le changement climatique,  Les conséquences

    Les conséquences humaines et économiques du changement climatique

    Bien sûr dans cet article, on est loin des sujets habituellement traités dans Ecotoxicologie.fr. Mais il me semblait impossible de parler du changement climatique sans évoquer ses conséquences économiques et humaines à court et moyen terme, et sans mettre des visages sur les premières victimes de nos émissions de gaz à effet de serre… I. UN COÛT ÉCONOMIQUE FARAMINEUX Selon les calculs de Nicholas Stern, ancien chef économiste de la Banque mondiale, le réchauffement climatique pourrait coûter à l’économie mondiale jusqu’à 7 000 milliards de dollars (Novethic.fr, 2014). En France, certains assureurs chiffrent les surcoûts liés au changement climatique à 100 milliards d’euro sur les 25 prochaines années et ce…