Actualités

Actualités de l’écotoxicologie et des pollutions

Voici les dernières actualités en lien avec l’écotoxicologie et les pollutions de l’environnement. Si vous avez connaissance d’un événement qui mériterait de figurer sur cette page, n’hésitez pas à nous contacter.

Et pour ne manquer aucune actualité et pour être au courant des nouveautés du site :

Abonnez-vous à notre newsletter !

Dépolluer les sols à l’aide de champignons [Actu] – 14 septembre 2021

La start-up thononaise Yphen cultive des champignons mangeurs de polluants et lance une nouvelle levée de fonds de 1,5 M€ pour financer sa pré-industrialisation.

En savoir plus (Groupe Ecomedia)

Virus-pesticides, des liaisons dangereuses (et sous-estimées) [Recherche] – 14 septembre 2021

On connaît la dangerosité de certains virus. On connaît également les risques d’un mauvais usage des pesticides. On connaît moins, par contre, les ravages sur la santé causés par leur interaction incontrôlée. Pieter Vancamp et Barbara Demeneix (MNHN) viennent de démontrer scientifiquement que la tragédie des enfants nés avec un cerveau trop petit (microcéphalie) au Brésil, à partir de 2015, était la conséquence directe de l’interaction imprévue entre le virus Zika et un pesticide, le pyriproxyfène. Et cet exemple n’est pas le seul. «Pour de nombreux pesticides omniprésents dans notre quotidien, nous n’avons aucune idée de la manière dont ils nous affectent ou interagissent avec les maladies virales » soulignent les chercheurs, qui appellent à prendre enfin la mesure de la situation.

En savoir plus (The Conversation)

En Tunisie, des citoyens en révolte contre la pollution marine [Actu] – 14 septembre 2021

« Il y a des coquillages morts et des poissons morts », « on ne peut plus nager »: pour protester contre la pollution de la mer, des centaines de citoyens ont formé une impressionnante chaîne humaine sur cinq plages de la banlieue sud de Tunis.

En savoir plus (L’Express)

Islande : une usine de capture de CO2 révolutionnaire [Actu] – 10 septembre 2021

La plus grande installation de capture de carbone par air direct au monde a commencé à extraire le dioxyde de carbone de l’air et à l’enfouir dans les roches. L’usine, nommée Orca, est située en Islande et alimentée par l’énergie géothermique. Elle peut collecter environ 4 000 tonnes de CO2 par an, soit environ autant de CO2 qu’il n’en est émis dans le monde toutes les 4 secondes. Et c’est cher : Climeworks, l’entreprise derrière l’usine, vend ses compensations carbone jusqu’à 1 000 € (1 180 $ US) la tonne. Mais cela montre ce qui peut être fait.

En savoir plus (The Financial Times)

Econect transforme abeilles et escargots en sentinelles de la pollution avec l’IA [Recherche] – 10 septembre 2021

Conduit par six laboratoires de recherche en écologie, informatique et électronique ainsi que trois start-up de la région toulousaine, le projet de recherche Econect suit le comportement des abeilles, des mésanges et des limnées avec des capteurs. Il étudie leurs variations de comportement selon l’état de l’environnement, pour créer des indicateurs de pollution.

En savoir plus (Les Echos)

Pesticides dans l’air – Lancement d’un suivi annuel et national [Actu] – 10 septembre 2021

Après la Campagne Nationale Exploratoire de mesure des résidus de Pesticides dans l’air ambiant (CNEP), réalisée en 2019, Atmo France avec les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) et l’Ineris, dans le cadre de ses activités pour le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), lancent ce mardi 20 juillet 2021, un suivi à vocation pérenne des pesticides dans l’air à l’échelle nationale (métropole et outre-mer).

En savoir plus (Ineris)

Le coût caché du plastique serait dix fois supérieur à ses coûts de production, alerte le WWF [Actu] – 8 septembre 2021

Le plastique coûte bien plus cher à gérer après son utilisation qu’à produire. C’est le constat dressé par le WWF, qui a agrégé dans un rapport publié début septembre les coûts cachés du plastique : ceux du recyclage, du ramassage des déchets, ou encore l’impact de la pollution plastique sur les activités économiques. Et la menace risque de s’accentuer au cours des prochaines décennies. Le WWF appelle à l’élaboration d’un traité international pour lutter contre ce fléau.

En savoir plus (Novethic)

Les fongicides SDHI : des pesticides émergents insuffisamment caractérisés ? [Recherche] – 8 septembre 2021

Les inhibiteurs de la succinate déshydrogénase (SDHi) sont des fongicides utilisés pour tuer des moisissures qui se développent sur des cultures céréalières, de fruits ou de légumes. Son utilisation a le mérite de soulever la question d’une évolution des tests réglementaires, de la nécessité de mener des études épidémiologiques encore trop insuffisantes, ainsi que d’approfondir les études écotoxicologiques.

En savoir plus (Fondation Rovaltain)

Comment surveiller les polluants en Méditerranée [Actu] – 6 septembre 2021

C’est au laboratoire de l’Ifremer près de Toulon, que se réalise la surveillance des polluants présents dans la Méditerranée pour connaître l’état chimique des eaux côtières. Point sur les technologies utilisées.

En savoir plus (Techniques de l’Ingénieur)

Des flamants roses touchés par la pollution au plomb [Actu] – 6 septembre 2021

L’institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes a publié une étude démontrant la présence inquiétante de plomb et de sélénium chez des poussins flamants roses en Camargue et en Espagne.

En savoir plus (La Croix)

Le monde a définitivement tourné la page de l’essence au plomb [Actu] – 5 septembre 2021

L’essence au plomb, c’est fini. Le dernier pays à utiliser encore cette énergie fossile particulièrement dangereuse pour l’environnement et la santé, l’Algérie, vient d’épuiser ses derniers stocks. Pour l’ONU il s’agit d’une étape majeure qui devrait servir d’exemple au monde entier dans la lutte contre le changement climatique.

En savoir plus (Novethic)

Pollution des rivières en RDC : des milliers d’intoxications dans les zones touchées [Actu] – 31 août 2021

En République démocratique du Congo (RDC), les autorités font face à une crise humanitaire dans le centre du pays après qu’un complexe minier de diamants en Angola a déversé, depuis juillet, des substances toxiques, polluant les eaux des rivières Kasaï et Tshikapa qui prennent leur source en Angola.

Les pollutions ont atteint certaines localités du sud-ouest avec, comme grand risque, que les eaux du fleuve Congo partagées en le Congo-Kinshasa et Congo-Brazzaville soient aussi polluées. Des chercheurs à Kinshasa craignent une contamination des eaux souterraines qui pourraient avoir des effets négatifs pendant plusieurs années.

En savoir plus (RFI)

Glyphosate : début des consultations avant le 24 septembre [Réglementation européenne] – 31 août 2021

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l’ECHA lanceront des consultations parallèles sur le rapport d’évaluation de renouvellement (RAR) et le rapport de classification et d’étiquetage harmonisés (CLH) sur le glyphosate d’ici le 24 septembre 2021. Toutes les parties intéressées pourront contribuer à l’évaluation scientifique en cours en soumettant des commentaires et des informations pertinents. La consultation durera 60 jours.

En savoir plus (ECHA)

En Martinique, des solutions agricoles émergent pour éliminer le chlordécone [Actu] – 31 août 2021

En Martinique, des agriculteurs installés sur les terres contaminées au chlordécone cherchent des solutions pour faire pousser des fruits et légumes sains et améliorer l’état des sols afin d’augmenter la production locale.

En savoir plus (Reporterre)

Des pesticides inspirés de la nature, sans poison chimique : c’est possible [Recherche] – 31 août 2021

La hantise des agriculteurs comme de tout jardinier est de voir leurs cultures soigneusement entretenues ravagées par des hordes d’insectes affamés. Le moyen utilisé abondamment pour résoudre ce problème a longtemps été l’usage d’insecticides, nocifs pour l’environnement comme pour la santé humaine. Pour les remplacer, certains utilisent d’autres insectes pour mettre en œuvre des stratégies de « contrôle biologique ». Mais cette solution peine à se développer en raison de ses contraintes. Des scientifiques ont eu l’idée de copier la nature en utilisant les armes de dissuasion utilisées par les coccinelles. Et ça fonctionne ! Récit d’une découverte qui pourrait s’avérer être une solution au développement d’une agriculture durable, respectueuse du vivant.

En savoir plus (Up Magazine)

REACH : la liste des substances extrêmement préoccupantes évolue [Réglementation] – 30 août 2021

L’agence européenne des produits chimiques (ECHA) a mis à jour la liste candidate des substances extrêmement préoccupantes (SVHC). Huit nouvelles ont été ajoutées. Cette liste engendre des obligations légales pour les importateurs, producteurs et fournisseurs d’articles contenant l’une de ces substances, avec une concentration supérieure à 0,1 %.

En savoir plus (Ineris)

Substances dangereuses pour le milieu aquatique dans les rejets des stations d’épuration urbaines : une nouvelle étude disponible [Publication INERIS] – 30 août 2021

La 3ème campagne nationale de mesure des micropolluants dans les rejets de stations d’épuration urbaines (RSDE STEU) a eu lieu entre 2017 et 2020. Six séries de mesures en entrée et en sortie des stations de plus de 10 000 Equivalents Habitant situées en métropole ont été effectuées, pour 96 substances en entrée de station et 89 substances en sortie de station.

Lire le rapport de l’INERIS

Webinaire INERIS « Substances chimiques préoccupantes : jouets et articles de puériculture, comment mieux communiquer ? » le 21 septembre [Événement] – 30 août 2021

L’Ineris organise un webinaire dans le cadre du Projet LIFE Ask REACH le mardi 21 septembre de 14h à 15h 30 : Substances chimiques préoccupantes : jouets et articles de puériculture , comment mieux communiquer ?

En savoir plus (INERIS)

Canada : Montréal veut interdire 36 pesticides dont le glyphosate [Réglementation] – 30 août 2021

Le 19 août, la mairie de Montréal a déposé une proposition pour interdire 36 pesticides, dont le glyphosate, dans la ville. C’est la première métropole du Canada à proposer une telle initiative.

En savoir plus (Linfodurable.fr)

Les industriels devront publier la liste de leurs produits contenant des perturbateurs endocriniens à partir de 2022 [Réglementation] – 25 août 2021

Cette obligation a été votée en février 2020 dans la loi antigaspillage. L’information des consommateurs devra être accessible en ligne, dans un « format ouvert ».

En savoir plus (France TV Info)

Les microplastiques ont envahi les lagons de Polynésie française où sont cultivées les perles [Actu] – 25 août 2021

Pour la première fois, une étude à grande échelle sur les microplastiques, coordonnée par l’Ifremer a été menée dans trois lagons de Polynésie française où des huîtres perlières sont élevées. Les résultats publiés cet été montrent que ces zones, pourtant peu peuplées et soumises à une faible pression touristique, portent la marque d’une contamination significative aux microplastiques.

En savoir plus (Notre-planete.info)

Huiles essentielles dans le viseur de Bruxelles : l’inquiétude des producteurs de lavande du Quercy [Réglementation] – 25 août 2021

Une nouvelle réglementation européenne prévue fin 2021, pourrait classer les huiles essentielles dans les produits dangereux pour la santé au même titre que les substances chimiques. Une modification qui inquiète les acteurs de la filière, notamment les producteurs de lavande.

En savoir plus (France 3 Occitanie)

Rwanda : la Rema reçoit des fonds pour la lutte contre la pollution au mercure [Actu] – 25 août 2021

Le Conseil d’administration du Programme international spécifique de la convention de Minamata sur le mercure approuve un financement de 250 millions de francs rwandais (plus de 248 200 dollars) pour le Rwanda. Les fonds sont dédiés à la lutte contre la pollution au mercure.

En savoir plus (Afrik 21)

Perfluorés omniprésents…et tant d’inconnues [Blog « Petite Chimie du Quotidien »] – 25 août 2021

J’avais déjà écrit un article sur les composés perfluorés en février 2019, leur présence ayant été démontrées jusque dans les neiges de l’Himalaya. Je voulais y revenir de manière un peu plus approfondie car il s’agit là d’une pollution dont on commence seulement à entrevoir les conséquences à long-terme.

Nathalie Chèvre, écotoxicologue

Lire l’article sur le blog

Le protocole de Montréal a sauvé le monde [Recherche] – 25 août 2021

Le Protocole de Montréal de 1987, qui a interdit les produits chimiques destructeurs d’ozone, a joué un rôle important dans la protection de la capacité de la planète à absorber le carbone. Dans un scénario effrayant de ce qui aurait pu être, les chercheurs ont estimé que, sans le protocole, l’augmentation de la production de chlorofluorocarbures et d’autres substances appauvrissant la couche d’ozone aurait contribué à une augmentation des températures mondiales de l’air de 2,5 ° C supplémentaires d’ici la fin de ce siècle. La couche d’ozone se serait effondrée dans les années 2040. Et les dommages causés à la végétation auraient entraîné une réduction de 580 milliards de tonnes de carbone stocké dans les forêts, les autres végétaux et les sols d’ici 2100.

En savoir plus (Vice.com)

Surfrider Foundation veut cartographier la pollution plastique dans le Rhin [Actu] – 25 août 2021

L’ONG Surfrider Foundation Europe, qui a pour ambition de protéger les océans, lancera le 21 août prochain une expédition sur le Rhin. Objectif : cartographier la pollution plastique du fleuve et faire connaître une application qui permet à tous de participer à la collecte de données.

En savoir plus (Lalsace.fr)

Arctique : d’inquiétantes fuites de “produits chimiques éternels” [Actu] – 25 août 2021

Aujourd’hui, l’Arctique se trouve au cœur d’un cercle vicieux. En effet, des polluants très persistants dans l’environnement font l’objet d’une concentration dans cette zone. Ceux-ci sont ensuite relâchés de manière abondante en raison du réchauffement climatique.

En savoir plus (Sciencepost.fr)

Argentine : un lagon entier vire au rose fluo à cause de la pollution [Actu] – 25 août 2021

En Argentine, un lagon entier a viré au rose fluo suite au déversement de sulfites de sodium, un conservateur alimentaire.

En savoir plus (Journal du Geek)

Dans l’océan, la pollution sonore induite par l’Homme n’affecte pas que les animaux [Recherche] – 25 août 2021

Les herbiers marins n’ont peut-être pas d’oreilles, mais cela n’empêche pas la pollution sonore de causer de graves dommages aux autres structures de la plante, révèle une étude unique en son genre publiée dans Nature.

En savoir plus (Sciencepost)

Une méthode de quantification plus efficace des microplastiques contenus dans les eaux usées [Recherche] – 25 juillet 2021

Les microplastiques sont aussi bien présents dans le sol que dans les océans, les rivières et les lacs et font dorénavant partie intégrante de notre environnement. L’ampleur de cette pollution demeure pourtant difficile à appréhender en raison de difficultés de détection. Des scientifiques de l’université de Portsmouth proposent une solution économique pour faciliter la détection des microplastiques dans les eaux usées.

En savoir plus (Techniques de l’Ingénieur)

Carbonfact, le futur Wikipédia de l’empreinte carbone de nos produits [Agir] – 25 juillet 2021

La nouvelle plateforme Carbonfact, créée début juillet, veut donner la possibilité aux consommateurs de connaître l’empreinte carbone des produits qu’ils achètent, tout comme ils connaissent leur prix. Transparence et comparabilité sont les maîtres clés de Carbonfact qui ambitionne ainsi de devenir le Wikipédia de l’empreinte carbone des produits du quotidien. Et la première série de produits analysés devrait toucher un large public : ce sont les sneakers.

En savoir plus (Novethic)

Peer Community in Ecotoxicology & Environmental Chemistry, un nouveau média ouvert, transparent et gratuit pour la valorisation et la diffusion des recherches [Recherche] – 25 juillet 2021

Peer Community in Ecotoxicology and Environmental Chemistry fait partie des 13 PCI (Peer Community In = communautés scientifiques qui organisent des processus éditoriaux de science ouverte) existant à ce jour. Les articles rentrant dans le champ de PCI Ecotox Env Chem concernent des travaux originaux (observations, expérimentations, modélisations, approches théoriques…) qui permettent des avancées significatives de la connaissance dans les champs de l’écotoxicologie terrestre et aquatique, ainsi que de la chimie de l’environnement…

Lire la fiche thématique du réseau ECOTOX

Pollution aux produits chimiques en Méditerranée : des raisons de se réjouir mais… [Actu] – 25 juillet 2021

Très polluée par les microplastiques, la Méditerranée affiche une bonne santé sur le front de la pollution aux produits chimiques. Attention toutefois à certaines substances comme le mercure ou les PCB, présentes à des taux inquiétants dans certains poissons vivant près des côtes entre Marseille et Toulon.

En savoir plus (Le Parisien)

Caractérisation des perturbateurs endocriniens : le test EASZY de l’Institut au cœur d’une nouvelle ligne directrice OCDE [Actu] – 25 juillet 2021

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) vient d’adopter et de publier une nouvelle ligne directrice, la ligne directrice 250, pour caractériser les perturbateurs endocriniens. Cette nouvelle ligne repose sur un test biologique original, le test EASZY, fruit de travaux de recherche académiques menés conjointement par l’Ineris (Verneuil-en-Halatte), l’Irset (Rennes) et l’Academia Sinica (Taiwan) depuis le début des années 2000.

En savoir plus (INERIS)

Décarboner les bus urbains. Bus à hydrogène ou bus électriques ? [Publication « Sauvons le climat »] – 6 juillet 2021

Choisir la voie hydrogène peut paraître « vert », car l’hydrogène est ressenti comme écologique. Mais ce choix est économiquement désastreux. Nous voyons apparaître ici l’effet pernicieux des subventionnements actuels de la filière hydrogène (en France, 7 milliards d’euros de subventions annoncées), alors que notre pays devrait lourdement investir par exemple dans la fabrication des batteries., qui sont nécessaires à la décarbonation des transports.

Lire la publication de Sauvonsleclimat.org

RSDE STEU 3 – Substances dangereuses pour le milieu aquatique dans les rejets des stations d’épuration urbaines [Publication INERIS] – 6 juillet 2021

La 3ème campagne nationale de mesure des micropolluants dans les rejets de stations d’épuration urbaines (RSDE STEU) a eu lieu entre 2017 et 2020. Six séries de mesures en entrée et en sortie des stations de plus de 10 000 Equivalents Habitant situées en métropole ont été effectuées, pour 96 substances en entrée de station et 89 substances en sortie de station.

Les résultats des prélèvements ont fait l’objet d’une exploitation nationale portant sur 476 STEU, destinée d’une part à partager les résultats ainsi obtenus avec l’ensemble des acteurs et parties prenantes, et d’autre part, à fournir des recommandations pour la prochaine campagne de surveillance.

Lire le rapport de l’INERIS

En Afrique de l’Est, la lutte contre la pollution du lac Victoria se poursuit [Actu] – 6 juillet 2021

Le lac Victoria, en Afrique de l’Est, est gravement menacé. Le deuxième plus grand lac d’eau douce au monde est en effet pollué par de multiples substances, des déchets plastiques aux engrais chimiques. Mais la résistance s’organise. À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, zoom sur plusieurs projets visant à améliorer la gestion de la précieuse ressource dans la région.

En savoir plus (tz.ambafrance.org)

First international webinar of young microbial ecotoxicology researchers du 22 novembre au 6 décembre [Evénement Ecotoxicomic] – 6 juillet 2021

Organisée par et pour de jeunes écotoxicologues microbiens, cette série de trois webinaires d’une demi-journée aura lieu chaque lundi après-midi du 22 novembre 2021 au 6 décembre 2021. Conférenciers internationaux, doctorants, Post-Docs… les étudiants présenteront leurs recherches en écotoxicologie microbienne à la communauté internationale sous forme de présentations flash ou classiques. Tous les présentateurs recevront un certificat de présentation. La dernière date limite de soumission des résumés est le 15 juillet. Webinaire gratuit et ouvert à tous !

En savoir plus (Ecotoxicomic.org)

Après la rupture d’un gazoduc sous-marin, l’Océan prend feu dans le Golfe du Mexique [Actu] – 3 juillet 2021

Une fuite de gaz d’un pipeline dans la péninsule mexicaine du Yucantan a provoqué, le 2 juillet, un impressionnant incendie. Des images de l’océan prenant feu sont devenues virales. Après cinq heures d’intervention, la compagnie pétrolière Pemex, a réussi à éteindre l’incendie. Si aucun blessé n’est à déplorer, Greenpeace Mexique appelle à un « changement de modèle énergétique » pour mettre un terme à ces accidents industriels fréquents. 

En savoir plus (Novethic.fr)

Les micropolluants dans les eaux : réglementation et stratégie de traitement, 29-30 novembre, Lyon [Formation INERIS] – 2 juillet 2021

Objectif de cette formation : Comprendre la typologie des polluants et micropolluants pour mieux les traiter et adopter la bonne démarche.

Programme et inscriptions

Des cellules de poissons remplacent les expérimentations animales [Recherche] – 27 juin 2021

Des chercheurs de l’Eawag ont développé une lignée de cellules de poissons afin de tester les produits chimiques sans recourir à l’expérimentation animale. Le procédé vient d’être approuvé par l’OCDE.

En savoir plus (Bluewin.ch)

Webinaire « Projet socle commun et ISO 19040 : perturbateurs endocriniens dans les fertilisants et apports organiques », 6 juillet [Événement]

Vu le projet de décret « Socle Commun » portant sur les fertilisants et apports agronomiques, et tout particulièrement concernant les Analyses Sentinelles, la problématique des Perturbateurs Endocriniens œstrogéniques selon la norme ISO 19040 est clairement abordée dans le panel des analyses potentiellement requises…

Pour vous aider à y voir plus clair, Perturbateur-Endocrinien.com vous invite à participer à ce Webinaire de 30 minutes de présentation portant sur les Perturbateurs Endocriniens.

Programme et inscriptions

La pollution plastique, première préoccupation environnementale des Français [Actu] – 24 juin 2021

Le sondage “l’Etat de la Science en France et dans le monde” mené par un institut de sondage indépendant pour le groupe 3M montre que la pollution plastique des océans est une priorité absolue pour les Français, devant la pandémie

En savoir plus (Natura-sciences.com)

Lac Victoria : un écosystème ravagé par la Perche du Nil et les pollutions [Actu] – 24 juin 2021

Le lac Victoria, un lac majeur d’Afrique a vu son écosystème se dégrader fortement à cause de l’introduction de la perche du Nil, un poisson envahissant. Perte de biodiversité, concentration de nombreux polluants d’origine anthropique, baisse générale de la qualité de l’eau… Autant de fléaux qui affectent un milieu nourricier pour des dizaines de millions de riverains.

En savoir plus (Notre-planete.info)

Un rapport incite l’Europe à renouveler son autorisation du glyphosate [Réglementation] – 24 juin 2021

Les agences de quatre États membres ont remis les premiers résultats de leur évaluation du dossier de demande d’approbation du glyphosate, soumis par des entreprises. Ce rapport va dans le sens d’un possible renouvellement de l’autorisation par l’Union européenne.

En savoir plus (Franceinter.fr)

« Biomarqueurs pour mesurer les effets des polluants sur les organismes aquatiques », 29 octobre [Formation Centre ecotox] – 24 juin 2021

Les biomarqueurs permettent de mesurer l’influence des polluants et d’autres facteurs de stress sur les organismes. Dans les programmes de surveillance, ils peuvent fournir des informations importantes pour émettre un diagnostic sur l’état de l’environnement. Le cours présentera les biomarqueurs actuellement disponibles et leurs possibilités d’utilisation et donnera un aperçu des évolutions futures possibles dans ce domaine.  Ce cours sera enregistré pour être reconnu comme un événement de formation continue pour les professionnels de l’expérimentation animale.

Le cours sera dispensé de manière hybride – en ligne et sur place à Dübrndorf. Veuillez indiquer dans votre inscription sous la rubrique « commentaires » si vous préférez participer en ligne ou sur place.

En savoir plus (Centreecotox.ch)

L’Europe pourrait bientôt réautoriser le glyphosate alors que Bayer lui-même fait machine arrière [Réglementation] – 24 juin 2021

La licence du glyphosate dans l’Union européenne arrive à échéance en décembre 2022. Les quatre pays rapporteurs, parmi lesquels la France, chargés de la pré-évaluation viennent de conclure que le glyphosate n’est ni cancérogène, ni reprotoxique, ni mutagène. Ces conclusions, très critiquées, ravivent les débats. En attendant, Bayer qui a racheté Monsanto, croule tellement sous les poursuites judiciaires qu’il envisage de ne plus commercialiser le Roundup pour les particuliers.

En savoir plus (Novethic.fr)

Des solutions alternatives aux néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse dans les cultures de betteraves [Publication ANSES] – 16 juin 2021

Dans une mise à jour de son avis de 2018 sur les alternatives aux néonicotinoïdes, l’Anses a identifié vingt-deux solutions pour lutter contre les pucerons et la maladie de la jaunisse dans les cultures de betteraves sucrières. Ces moyens de lutte pourraient prendre le relais des produits à base de néonicotinoïdes, interdits depuis 2018, mais dont l’utilisation a été réintroduite par dérogation en 2020 pour les traitements des semences de betteraves. Ces solutions alternatives qui présentent des efficacités correctes mais insuffisantes en utilisation seule, nécessiteront une approche de lutte intégrée pour atteindre une efficacité suffisante, voire une évolution des pratiques culturales.

Lire l’avis de l’ANSES

Les conséquences d’une exposition aiguë au glyphosate sur les truites [Recherche] – 16 juin 2021

Un travail de recherche de l’Anses montre que l’exposition à une concentration élevée en glyphosate ne diminue pas la résistance des truites aux infections virales. Cependant, l’enchaînement de ces deux stress, chimique puis infectieux, a révélé des modifications de l’activité de certaines enzymes du métabolisme énergétique chez les poissons.

En savoir plus (Anses.fr)

Conférence « Émissions en micropolluants par l’industrie et l’artisanat », jeudi 2 septembre, Fribourg (Suisse) [Événement] – 10 juin 2021

Parmi les sources de micropolluants, les apports industriels et artisanaux jouent un rôle clé. Étant donnée la variété des activités et des substances utilisées, il n’est souvent pas aisé de définir précisément les actions à mettre en œuvre dans chaque cas. Grâce à une étude complète menée en Suisse par l’Office fédéral de l’environnement et le VSA, une analyse de la situation du tissu industriel helvétique a été réalisée. Les résultats de cette étude, présentée dans le cadre de ce séminaire organisé par ARPEA, GRESE et VSA, permettent de mieux appréhender la problématique de ces types de polluants et donc d’envisager des mesures adaptées.

Programme et inscriptions

Près de 1 M$ pour étudier l’impact des microplastiques dans le Saint-Laurent [Recherche] – 8 juin 2021

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) vient de recevoir 1 million de dollars pour la réalisation d’un projet de recherche d’envergure sur l’impact des microplastiques dans le fleuve et l’estuaire du Saint-Laurent.

En savoir plus (lavantage.qc.ca)

Les géants Bayer et Nufarm attaqués en justice par la Ligue de protection des oiseaux [Actu] – 6 juin 2021

Si les néonicotinoïdes sont réputés pour être des « tueurs d’abeilles », leur effet toxique sur les oiseaux est cependant moins connu. La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a porté plainte le 25 mai contre Bayer et Nufarm, pour faire reconnaître le rôle des géants de l’agrochimie dans le déclin de 30 % de l’avifaune dans les espaces agricoles en France. La ligue espère faire cesser la commercialisation des produits concernés et obtenir réparation.

En savoir plus (Novethic.fr)

Anciennes mines d’uranium en France : des déchets radioactifs abandonnés dans l’environnement [Actu] – 5 juin 2021

Le territoire français compte plus de 250 anciennes mines d’uranium réparties sur 27 départements. Si la dernière a fermé il y a maintenant 20 ans, la contamination radioactive de l’environnement reste préoccupante autour de très nombreux sites.

En savoir plus (Notre-planete.info)

Recherche de médicaments et perturbateurs endocriniens dans les eaux destinées à la consommation humaine en Poitou-Charentes [Actu] – 4 juin 2021

En Poitou-Charentes, 5 campagnes d’échantillonnage ont permis de prélever 70 échantillons d’eau brute destinée à la potabilisation et 32 d’eau traitée. Soixante-dix-sept molécules ont été analysées (médicaments, alkylphénols, perfluorés, plastifiants). Les perturbateurs endocriniens ont été rarement retrouvés, 21 molécules ont été quantifiées à une concentration >10 ng/L, 5 à une concentration >100 ng/L (metformine, iopromide, ioméprol, iohexol, paracétamol). Ces molécules sont principalement retrouvées dans les eaux brutes d’origine superficielle et toutes, sauf le paracétamol, ont été quantifiées dans les eaux traitées (concentration moyenne >10 ng/L avec caféine, 4-nonylphénol et PFHxS) malgré les traitements (charbon actif ou ozonation dans certaines filières).

En savoir plus (Revue-ein.com)

Pollution aux pesticides dans le port de Rouen : la caractérisation des impacts environnementaux à affiner [Actu] – 4 juin 2021

Le port de plaisance de Rouen (bassin Saint Gervais) a été exposé à une pollution aux pesticides samedi 22 mai : un récipient percé d’une entreprise de transport situé à Canteleu, à proximité du port, en serait à l’origine, selon la préfecture de Rouen. « Les fortes précipitations de l’après-midi ont emporté une partie du liquide échappé jusqu’à la Seine », précise-t-elle.

En savoir plus (Actu-environnement.com)

Capitalisation des webinaires et séminaires du CNFPT sur les perturbateurs endocriniens [Publication] – 4 juin 2021

Le CNFPT a organisé 8 webinaires sur la lutte contre les perturbateurs endocriniens en décembre (pour les professionnels de la restauration), puis en mars et avril (pour les professionnels des services santé, de la petite enfance, d’entretien des locaux, du batiment, d’habitat, de l’eau et de l’assainissement). Les liens vers tous les enregistrements, les éléments évoqués lors des échanges, les sitographies, … sont capitalisés dans un unique document.

Consulter la publication du CNFPT

REACH et CLP ont amélioré la protection – mais il reste encore beaucoup à faire [Réglementation] – 4 juin 2021

Les travailleurs, les consommateurs et l’environnement européens sont mieux protégés contre les produits chimiques nocifs grâce aux lois de l’UE sur les produits chimiques, REACH et CLP. Malgré les progrès, des changements sont nécessaires pour garantir qu’ils fonctionnent plus efficacement pour protéger les citoyens européens et les écosystèmes.

En savoir plus (Echa.europa.eu)

Les échantillonneurs intégratifs passifs comme outils de diagnostic des contaminations par les micropolluants [Publication] – 4 juin 2021

En permettant d’obtenir une concentration moyennée sur une durée d’exposition, les échantillonneurs intégratifs passifs pallient certaines lacunes des échantillonnages ponctuels et permettent d’améliorer le diagnostic de la contamination d’un milieu.

Consulter la fiche outil de la ZABR (Zone atelier Bassin du Rhône)

Les néonicotinoïdes tuent les oiseaux ruraux, LPO intente une action en justice [Actu] – 31 mai 2021

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) est à l’origine d’une action en justice au tribunal judiciaire de Lyon contre les fabricants et distributeurs d’imidaclopride. Ce puissant pesticide fait partie des néonicotinoïdes à l’origine du déclin de plusieurs espèces en zone rurale, en particulier des oiseaux.

En savoir plus (Natura-sciences.com)

Le naufrage d’un porte-conteneurs inonde les plages du Sri Lanka de plastique toxique [Actu] – 31 mai 2021

Après avoir brûlé une dizaine de jours au large du Sri Lanka, le MV X-Press Pearl a déversé un cocktail toxique de plastique, pétrole, et produits chimiques dans l’océan indien et sur les plages du pays. Cette catastrophe écologique aux dégâts incommensurables matérialise un risque largement sous-estimé, celui des pollutions conjuguées.

En savoir plus (Novethic.fr)

Ghana : le programme AEHPMP pour réduire la pollution par le mercure et les e-déchets [Actu] – 31 mai 2021

Au Ghana, la pollution par le mercure et les déchets électroniques s’accentuent, impactant l’environnement et la santé des populations. Le gouvernement ghanéen vient de lancer le Programme africain de gestion de la santé environnementale et de la pollution (AEHPMP) dans les régions de l’Ouest, d’Ashanti et du Grand Accra pour atténuer ce phénomène. L’AEHPMP est financé par la Banque mondiale à hauteur de plus 8,7 millions de dollars.

En savoir plus (afrik21.africa)

Un robot désherbant par procédé électrique couplé à un drone [Recherche] – 28 mai 2021

Des chercheurs mettent au point un robot capable de désherber à l’aide d’un bras muni d’une électrode et combiné à un repérage prédictif des mauvaises herbes à partir d’un drone. Trois nouvelles briques technologiques sont en cours de développement.

En savoir plus (Techniques-ingenieur.fr)

Webinaire ECHA « QSARs and their assessment under dossier evaluation » le 3 juin à 11h [Événement] – 3 juin 2021

Le webinaire couvre les exigences relatives à l’utilisation des résultats QSAR en tant qu’adaptations aux informations standard dans les enregistrements REACH. Il montre également comment l’ECHA évalue la conformité des informations QSAR. Enfin, il illustre les problèmes les plus courants rencontrés dans les études QSAR incluses dans les dossiers REACH et la manière dont ils sont traités dans les décisions de l’ECHA.

Programme et inscriptions

Les retombées nucléaires hantent Maralinga en Australie [Actu] – 28 mai 2021

La contamination au plutonium autour d’un ancien site d’essais nucléaires en Australie est plus réactive qu’on ne le pensait auparavant et constitue toujours une menace pour les personnes et la faune. Sept bombes nucléaires ont été larguées sur Maralinga, une région reculée du sud-ouest de l’Australie, par le gouvernement britannique dans les années 1950 et 1960. Les résultats confirment les soupçons de longue date du peuple Anangu selon lesquels les retombées radioactives continuent d’affecter leur peuple et leurs terres. Karina Lester, une survivante de la deuxième génération des tests, a salué la recherche. «Une partie de la préoccupation d’Anangu est que, sans ces données, nous n’avons pas été en mesure d’obtenir le soutien et la compréhension [des impacts] de ces tests sur les gens et sur le pays», dit-elle.

En savoir plus (Abc.net.au)

Un bébé orque mort révèle des niveaux chimiques nocifs chez les épaulards [Actu] – 28 mai 2021

Une autopsie d’un enfant de 10 jours orque qui s’est échoué en Norvège en 2017 a révélé que même en tant que veaux, ces baleines emblématiques sont pleines de produits chimiques nocifs, selon une nouvelle étude.

En savoir plus (45secondes.fr)

Hommage à Jean-Michel Jouany, le père de l’écotoxicologie [Publication] – 28 mai 2021

A l’occasion des 50 ans de l’écotoxicologie, une équipe de chercheur.e.s du Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux (LIEC) a souhaité participer au partage de l’histoire, des savoirs et des innovations liés à cette jeune discipline née à la suite des pollutions survenues après la Seconde Guerre mondiale.

Découvrez le second article, rédigé pour l’occasion, consacré à Jean-Michel Jouany, père de l’écotoxicologie.

Bulletin de veille du réseau ECOTOX [Publication] – 21 mai 2021

Voici le 50ème bulletin de veille du réseau ECOTOX (Ecotoxicologie terrestre et aquatique) animé par INRAE, toujours riche en informations !

Lire le bulletin de veille

Au Pérou, la pollution aux métaux lourds provoque une autre crise sanitaire [Actu] – 21 mai 2021

Environ 8 000 habitants des communautés autochtones péruviennes présentent des niveaux élevés de plomb, d’arsenic et de mercure dans leur organisme. En cause : l’exploitation minière près de leurs villages, dénonce un rapport publié par Amnesty International.

En savoir plus (Natura-sciences.com)

Des polluants « éternels » dans les emballages à usage unique de la restauration rapide [Actu] – 21 mai 2021

Une étude inédite révèle la présence des composés perfluorés, substances chimiques délétères pour la santé et extrêmement persistantes dans l’environnement.

En savoir plus (Lemonde.fr)

Webinaire HACH « Surveillance de la toxicité dans les eaux usées industrielles et municipales » le 26 mai [Événement] – 18 mai 2021

La toxicité dans les eaux usées est un paramètre non spécifique qui vous permet de surveiller et de protéger les précieux micro-organismes de votre station d’épuration. Au cours de cette session, la société Hach vous propose de voir comment un indice de toxicité et un contrôle continu peuvent aider à protéger les actifs de la station et à améliorer les opérations.

Programme et inscriptions

Le changement climatique expose le narval à la pollution au mercure [Recherche] – 15 mai 2021

Dans les eaux du Groenland, le changement climatique expose le narval à la pollution au mercure. Ce phénomène est directement lié à la fonte des glaces et au changement de l’alimentation de ces cétacés. Afin d’évaluer l’impact de cette pollution, des scientifiques ont analysé les défenses de dix de ces licornes de mer.

En savoir plus (Natura-science.com)

L’UE va renforcer ses règles sur la pollution de l’air et de l’eau [Réglementation] – 15 mai 2021

L’Union européenne va renforcer ses réglementations en matière de pollution de l’air, de déchets et d’utilisation de produits chimiques afin de protéger la santé publique et s’attaquer aux principales menaces pour la biodiversité, a déclaré mercredi la Commission européenne.

En savoir plus (Challenges.fr)

Accélérer l’évaluation des perturbateurs endocriniens [Actu] – 12 mai 2021

Dans le cadre de la seconde Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE 2), l’Anses a élaboré une liste de substances d’intérêts et identifié une sélection de substances prioritaires à inscrire dans son programme d’évaluation. Pour les substances évaluées, l’Agence propose également une méthode pour déterminer s’il s’agit d’un perturbateur endocrinien avéré, présumé ou suspecté. L’ensemble de ces travaux vise à rendre l’identification des perturbateurs endocriniens plus rapide, efficace et partagée, et à favoriser leur évaluation en accord avec les objectifs français et européens de réduction des risques liés aux substances chimiques.

En savoir plus (Anses.fr)

Rapport d’étude INERIS « Microplastiques dans les eaux de surface continentales » [Publication] – 12 mai 2021

Ce document présente une veille scientifique et technique sur les microplastiques dans les milieux aquatiques continentaux (eaux superficielles), sur le plan de leur occurrence, des techniques d’échantillonnage et de caractérisation, et identifie les besoins techniques et méthodologiques en vue de leur surveillance. L’une des propriétés à la source de l’essor des plastiques, leur très grande durabilité, est aussi à l’origine d’une pollution environnementale croissante et visible.
Ces dernières années, la présence des microplastiques dans l’environnement suscite un intérêt grandissant auprès de la communauté scientifique, du grand public et des pouvoirs publics. Il s’agit de particules de taille inférieure à 5 mm résultant de la dislocation de déchets, de l’usure de produits contenant des polymères, ou d’origine intentionnelle dans des produits manufacturés ou comme matériau…

Lire le rapport de l’INERIS

Le Toxiscore, le label qui épingle les produits ménagers les plus nocifs [Actu] – 12 mai 2021

Fini les longues étiquettes incompréhensibles au dos des produits ménagers. Le gouvernement veut mettre en place un Toxiscore, d’ici 2022, qui indiquera au consommateur, grâce à une notation et un système de couleur, le degré de toxicité du produit qu’il utilise. Si Barbara Pompili envisage de rendre cet étiquetage obligatoire, elle pourrait se heurter à la réglementation européenne.

En savoir plus (Novethic.fr)

Commentaires fermés sur Actualités de l’écotoxicologie et des pollutions